bébé qui pleur à cause des coliques du nourrisson

Les symptômes, causes et traitements des coliques du nourrisson

Que faire en cas de colique du nourrisson ?

  • 8 min

Parmi les tracas du quotidien avec bébé, les coliques du nourrisson font partie de ceux dont les parents s’inquiètent. Ces désagréments sont le plus souvent passagers, mais on s’en passerait bien. Comment les reconnaître ? Quelles sont les raisons pour lesquelles un bébé souffre de coliques ? Et surtout, comment débarrasser bébé de ce trouble ? Elles gênent beaucoup les tout-petits et perturbent leur sommeil. Ici, vous trouverez de quoi comprendre ce phénomène et quelques astuces pour aider votre tout-petit à se sentir mieux.

Qu’est-ce que sont les coliques du nourrisson ?

Les coliques du nourrisson sont des spasmes de l’intestin qui apparaissent après la tétée ou le biberon et se traduisent par des crises de pleurs. Elles ont pour effet de s’accompagner souvent de gaz et de ballonnements. Elles surviennent dès le plus jeune âge, quelques semaines après la naissance et disparaissent aussi vite vers trois ou quatre mois. Elles se caractérisent par leur côté très impressionnant, car les bébés deviennent très rouges, jambes repliées et sont le plus souvent très difficiles à calmer.

Elles sont parfois confondues avec un RGO (reflux gastro-œsophagien) par les parents. Il s’accompagne de reflux ou vomissements en plus de pleurs intenses. Demandez des conseils à votre pédiatre, il pourra vous orienter vers un diagnostic.

Comment reconnaître un bébé qui a des coliques du nourrisson ?

Si votre enfant est calme à la suite du repas et qu’il se met soudainement à pleurer, se tortille et a l’air de souffrir, il est probable que ce soit des coliques du nourrisson. Votre bébé peut également être ballonné avec un ventre dur, c’est un signe supplémentaire.

Les coliques apparaissent généralement en fin d’après-midi ou en début de nuit et après les repas, tétées ou biberons. Elles se déclenchent souvent lorsque votre tout-petit est allongé sur le dos. Les gaz ou les selles semblent le soulager.

Lorsque votre bébé souffre de coliques, il est très difficile de le calmer, les pleurs sont très importants. Elles sont effectivement douloureuses, mais bénignes et s’arrêteront naturellement. Si les coliques sont accompagnées de vomissements, de fièvre ou de douleurs abdominales, il est préférable de consulter un médecin ou un pédiatre. C’est évidemment une période compliquée à passer, puisque voir souffrir son enfant n’est jamais simple. Mais, rassurez-vous, cela ne sera bientôt qu’un mauvais souvenir.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

et recevez du contenu et des conseils pensés spécialement pour votre vie de parent !

Quelles sont les causes des coliques du nourrisson ?

Les causes des coliques du nourrisson sont assez difficiles à déterminer. Il y a cinq hypothèses qui conduiraient à cette pathologie, il est d’ailleurs conseillé d’évoquer ces probabilités avec le professionnel de santé qui réalise le suivi médical de votre bébé :

  • Les bébés ont souvent des problèmes d’immaturité des intestins. Ils ont du mal à gérer certains apports alimentaires. Cela conduit à l’apparition de spasmes et de ballonnements chez votre petit-aventurier.

  • Au moment des tétées ou des biberons, bébé peut avaler trop d’air. Une trop grande absorption d’air peut entrainer aérophagie (gaz) et ballonnements.

  • Lors d’un allaitement exclusif, votre bébé peut réagir aux produits laitiers que vous consommez. Le lait est alors enrichi en substances mal tolérées par l’intestin de votre enfant.

  • Si votre bébé consomme des biberons de lait maternisé, cela peut être un signe d’allergie au lait de vache ou d’intolérance au lactose. Cela entraine également des problèmes intestinaux.

  • La dernière hypothèse suggérée est celle de l’anxiété des parents, particulièrement pour un premier enfant. Les nourrissons sont très sensibles aux émotions de leurs parents, et il a été évoqué que cela favoriserait l’apparition de coliques chez le nourrisson.

Comment calmer les coliques du nourrisson ?

La plupart du temps, il n’est pas conseillé d’avoir recours à des traitements pour soigner les coliques du nourrisson. Il existe des alternatives naturelles pour essayer de soulager votre tout-petit qui souffre.

Comment prévenir les coliques du nourrisson ?

Si vous allaitez, il est conseillé d’arrêter le lait et les produits laitiers (yaourts, fromage, beurre, etc.) pendant une à deux semaines et de voir quels sont les effets sur bébé et son ventre. S’il s’avère que cette solution est la bonne pour vous, il est préférable de faire attention à vos apports en calcium. On vous conseille de demander son avis à votre médecin qui vous recommandera probablement une alimentation riche en calcium (amandes, brocolis, etc.) ou bien des compléments alimentaires.

Le lait maternisé peut-être inadapté à votre petit-aventurier. Il existe des laits sans lactose qui peuvent améliorer la digestion de bébé et donc diminuer le risque de coliques. Il est également possible de vérifier si votre enfant n’est pas allergique aux protéines de lait de vache ou intolérant au lactose. Comme tous les changements qui concernent la santé et l’alimentation de votre enfant, n’hésitez pas à demander son avis à un médecin.

Que votre bébé soit allaité ou qu’il consomme des biberons, vous pouvez contrôler que celui-ci n’absorbe pas trop d’air au moment de la succion. Lors des tétées, vous pouvez essayer d’autres positions qui empêcheront sûrement votre enfant d’avaler trop d’air. En ce qui concerne le biberon, il est possible de trouver des tétines plus adaptées, demandez à un professionnel de santé qui vous dirigera vers les bonnes pratiques.

Le rot après le repas est vivement recommandé. Cela concerne les bébés allaités et ceux qui sont nourris au lait maternisé. Comme évoqué précédemment, l’air avalé est l’ennemi numéro 1. Il favorise les spasmes, les gaz et augmente le risque de coliques du nourrisson. Il est également préférable d’attendre un peu avant de coucher votre enfant après l’avoir nourri, car la position allongée peut déclencher une colique.

Testez nos couches et lingettes dès maintenant

Commandez dès maintenant notre kit d'essai et testez nos couches et lingettes peaux sensibles. Nous vous offrons les produits, vous ne prenez en charge que la livraison.

Que faire lorsque bébé a une colique ?

Dans le cas où la colique est en cours, on partage avec vous quelques petites astuces qui vont vous permettre d’aider bébé à passer ce moment désagréable.

Une bouillotte tiède, évitez de trop la faire chauffer, placée sur le ventre aide souvent pour les douleurs. Comme lors de règles douloureuses, la chaleur joue un rôle apaisant. Masser votre tout-petit est une bonne option également, ainsi, vous participez à éliminer les gaz et spasmes qu’il subit. Privilégiez les zones comme les bras, le dos et les jambes, tout en le positionnant à plat ventre sur vos genoux. Le massage va permettre à bébé de se détendre et de l’apaiser.

Malgré les massages et la bouillotte, votre enfant pleure toujours. Vous pouvez le prendre dans les bras pour le bercer ou le promener. Une promenade en poussette ou en voiture peuvent aider, mais on préfère vous prévenir, cela peut devenir addictif pour votre petit-aventurier.

L’une des plus grandes difficultés des coliques du nourrisson est de garder son calme et de ne pas paniquer. Vous allez peut-être vous sentir impuissant face aux douleurs de votre bébé, car les crises sont souvent très intenses. Si les émotions sont trop fortes et que vous êtes épuisé, n’hésitez pas à demander de l’aide à votre partenaire, vos amis ou votre famille. Pensez bien à vous préserver un peu, puisque les nuits sont le moment préféré des coliques pour survenir.

Quels sont traitements contre les coliques du nourrisson ?

Aujourd’hui, il est très rare qu’un médecin prescrive des médicaments pour lutter contre cette pathologie. Il vous conseillera d’abord les méthodes évoquées précédemment et en dernier recours il pourra prescrire à votre bébé des médicaments pour le soulager. Il y en a pour lutter contre les spasmes, ou bien des probiotiques. Il peut également vous recommander de quoi calmer la douleur et donc les pleurs. Les coliques du nourrisson vont finir par s’arrêter d’elles-mêmes, il n’y a ainsi pas beaucoup de choses à faire.

Certaines médecines douces sont parfois utilisées pour apaiser les coliques du nourrisson. Notamment l’ostéopathie ou la chiropraxie. Demandez tout de même conseil au médecin de votre tout-petit qui pourra aussi vous recommander un professionnel. C’est un bon complément aux gestes que vous réalisez à la maison et ces pratiques sont douces et adaptées aux bébés.

Courage ! Les coliques du nourrisson sont un moment désagréable à passer si votre enfant en souffre. Elles ont pourtant comme unique point positif d’être passagères et de disparaître aussi rapidement qu’elles sont apparues dans la vie de votre bébé. Il ne s’en souviendra pas et vous presque plus.

Ces articles pourraient également vous plaire

Comment faire face à l’acné du nourrisson ? Artboard Copy 3 Created with Sketch.

Comment faire face à l’acné du nourrisson ?

Votre tout petit n’a pas la fameuse « peau de bébé » ? S’il présente des boutons sur le visage, cela peut être de l’acné ...

  • 7 min
La vie de bébé
Les croûtes de lait : symptômes, causes et traitement Artboard Copy 3 Created with Sketch.

Les croûtes de lait : symptômes, causes et traitement

Les croûtes de lait ou dermatite séborrhéique du nourrisson est une maladie de peau courante chez les bébés. Elle est ...

  • 8 min
La vie de bébé
Comment reconnaître et traiter une mastite ? Artboard Copy 4 Created with Sketch. Artboard Copy 3 Created with Sketch.

Comment reconnaître et traiter une mastite ?

L’allaitement peut conduire à quelques désagréments et inconforts comme les crevasses, les engorgements ou encore la ...

  • 8 min
Naissance et premiers jours