LILLYDOO x Plastic Bank contre la pollution marine

LILLYDOO et Plastic Bank contre la pollution marine

LILLYDOO et Plastic Bank unis dans la protection des océans et la lutte contre la pollution plastique

Stopper le plastique avant qu’il n’atteigne l’océan : voilà ce qui décrit le mieux la mission de Plastic Bank. L’organisation s’engage contre la pollution plastique dans les océans en mettant en place une initiative innovante prenant en compte la durabilité et les facteurs sociaux. À notre échelle et en collaboration avec la Plastic Bank Foundation, on contribue à la réduction du plastique dans les océans. En effet, la ligne de couches et lingettes LILLYDOO green est neutre en plastique. Dans cet article, on donne la parole à Plastic Bank : quels sont les objectifs de l’organisation ? Comment travaille-t-elle ? Comment se déroule la coopération avec LILLYDOO ?

Quelle est la mission de Plastic Bank ?

Comment fonctionne Plastic Bank ? Comment soutenez-vous les communautés locales contre la pollution marine ?

« Chez Plastic Bank, notre travail consiste à aider des entrepreneurs vivants dans des zones côtières vulnérables à mettre en place des infrastructures de collecte de plastique. Ces points de collectes empêchent ainsi le plastique de se déverser dans les mers et océans. Collecter le plastique et l’apporter au point de collecte permet aux acteurs locaux impliqués dans le projet de recevoir un revenu régulier et décent ainsi que des aides significatives qui améliorent leur vie. Comme l’accès à des assurances santé, travail et vie, au réseau numérique ou encore à des services bancaires ».

Quel est l’impact des initiatives de Plastic Bank ?

« À l’heure actuelle, nos initiatives et celles de nos partenaires ont permis d’empêcher l’équivalent de 2,9 milliards de bouteilles en plastique de se déverser dans les océans. La limitation de la pollution marine n’est pas le seul impact positif, ces initiatives favorisent aussi le développement économique responsable des communautés avec lesquelles nous travaillons ».

Comment décidez-vous des régions dans lesquelles intervenir ?

« Actuellement, nous intervenons au Brésil, en Indonésie, en Égypte et aux Philippines. Plastic Bank s’engage surtout dans les pays fortement touchés par la pollution plastique et la pauvreté. La plupart de ces pays ne disposent pas d’infrastructures de recyclage. Par ailleurs, ils sont souvent dépendants d’emballages jetables préservant les produits de consommation de toute contamination. Tout cela entraîne une pollution plastique disproportionnée ».

Pour quelles raisons le recyclage est-il particulièrement implanté dans les régions côtières ?

« En travaillant avec des communautés vivant dans des régions côtières, nous mettons en place des stations de collecte dans un rayon de 50 km autour de l’océan ou des voies navigables adjacentes à celui-ci. C’est dans ces endroits que nous avons le plus d’impact sur la réduction de la pollution plastique. En effet, si nous souhaitons lutter contre la pollution plastique dans les océans, nous devons d’abord nous assurer qu’il n’y en ait pas de nouveau. C’est pourquoi, nous nous concentrons sur ces zones en premier lieu, nous agissons avant que le plastique n'atteigne la mer ».

Que faites-vous du plastique collecté ? Comment fonctionne cette économie circulaire ?

« Le plastique est collecté, recyclé et transformé en une nouvelle matière appelée Social Plastic®. Celle-ci est vendue à des organisations ou des entreprises désireuses de fabriquer des produits plus écologiques et socialement responsables. C’est ce qu’on appelle l’économie circulaire. »

Faites un pas de plus vers un avenir plus vert avec LILLYDOO green

Découvrez notre ligne de couches et couches-culottes douces pour la peau et la planète : plastique neutralisé, emballage en papier et cellulose non blanchie.

Comment se déroule la coopération entre LILLYDOO et Plastic Bank ?

Chez LILLYDOO, on est conscient que la pollution de la mer est l’un des plus grands fléaux de notre époque. Ainsi, on a souhaité coopérer avec Plastic Bank afin d’agir ensemble pour la planète. Pour cela, on compense l’empreinte plastique de nos couches, couches-culottes de la ligne LILLYDOO green en éliminant de l’environnement 10 % de plastique de plus que le volume utilisé pour la fabrication de nos produits.

En quoi la ligne LILLYDOO green est-elle 100 % neutre en plastique ?

« On parle de neutralité plastique lorsque l’empreinte plastique d’un produit ou d’une ligne de produits est compensée. On atteint la neutralité plastique en achetant des crédits de collecte plastique auprès de Plastic Bank. Ces crédits doivent correspondre à la quantité de plastique utilisée dans les produits et leurs emballages pendant une période donnée. Par exemple, si une entreprise utilise 100 tonnes de plastique dans l’emballage d’un produit x en 2022, elle achètera 100 000 crédits à Plastic Bank. Ainsi, 100 tonnes de plastique seront collectées et recyclées. Le produit x sera donc certifié neutre en plastique en 2022. »

Comment limiter la pollution plastique ?

Comment peut-on à son échelle soutenir la mission de Plastic Bank et réduire sa consommation de plastique ?

« En coopération avec Plastic Bank, chacun peut contribuer à mettre fin à la pollution plastique des océans. Il est par exemple possible de surveiller sa propre empreinte plastique et de soutenir Plastic Bank.

Au quotidien, il est également possible de réduire sa consommation de plastique, en faisant ses courses par exemple. Privilégier les biens de consommation ayant un emballage dépourvu de plastique ou avec du plastique recyclé est déjà une première étape. Le vrac est aussi une bonne option. Il est aussi possible d’acheter des produits de marques respectueuses de l’environnement. Par ailleurs, calculer son empreinte plastique peut donner une estimation précise de sa consommation annuelle de plastique et permettre de déterminer où un effort de réduction est nécessaire ».

Chez LILLYDOO, on se soucie de l’environnement et on a à cœur de rendre le monde un peu plus vert. Ce n’est bien sûr pas parfait, mais nos coopérations avec Plastic Bank nous aident à atteindre nos objectifs. ;)

On estime que 12,7 millions de tonnes de plastique se frayent un chemin vers les océans chaque année. Chaque jour, environ 8 millions de morceaux de plastique pollués finissent dans les océans. Selon les experts, le Pacifique nord est le plus touché par la pollution, suivi de près par l'océan Indien et l'Atlantique nord.

Le plastique arrive généralement dans les océans depuis la terre. Les déchets sont par exemple déversés dans les fleuves et rivières ou rejetés sur les plages par des décharges et ensuite entraînés dans la mer ou l’océan. Dans les régions côtières défavorisées, il n’existe pas d’infrastructure de recyclage appropriées qui collectent les déchets. Ainsi, les déchets plastiques sont souvent entreposés à proximité immédiate de l’océan.

Réduire sa consommation de plastique est un bon moyen de lutter contre la pollution plastique. Il est également possible de soutenir des entreprises engagées pour cette cause ou des organisations qui luttent contre la pollution de la mer et le plastique dans les océans comme Plastic Bank.

Ces articles pourraient également vous plaire

10 gestes écologiques pour un mode de vie plus durable Artboard Copy 3 Created with Sketch.

10 gestes écologiques pour un mode de vie plus durable

Quand on devient parent, la question de la préservation du monde dans lequel son enfant et ses descendants grandiront ...

  • 10 min
La vie de bébé
7 conseils pour une chambre de bébé écolo Artboard Copy 2 Created with Sketch.

7 conseils pour une chambre de bébé écolo

Nous passons environ 90 % de notre temps à l’intérieur ! Ainsi, concevoir un cocon douillet et sain où l’on se sent bien ...

  • 8 min
Grossesse
Quel matériel de puériculture écoresponsable choisir ? Artboard Copy 2 Created with Sketch.

Quel matériel de puériculture écoresponsable choisir ?

La vie trépidante de jeunes parents est-elle compatible avec l’écoresponsabilité ? Oui, en adoptant de petits gestes qui ...

  • 3 min
La vie en vert