• 10 min

Pendant neuf mois votre alimentation est l’une des clefs du bon développement de votre enfant. Alimenté en nutriments et vitamines par votre sang et votre bébe reçoit tout ce dont il a besoin pour grandir et prendre des forces. Dès le début de grossesse, vous devez adopter une alimentation équilibrée, faire quelques ajustements dans votre régime alimentaire et éviter certains aliments. Dans cet article, on vous vous explique tout ce qu’il faut savoir sur l’alimentation pendant la grossesse : suivez le guide !

À quel aliment devez-vous prêter attention ? 

1. Alcool  

Une petite coupe de champagne pour fêter un évènement important ne peut pas me faire de mal ? Malheureusement, oui ! La consommation d’alcool pendant la grossesse est à bannir. Même une infime quantité peut entrainer des liaisons cérébrales, nerveuses ou encore des troubles du développement chez votre enfant. Zéro alcool pendant les neuf prochains mois et autant de temps que vous allaitez est votre nouvelle règle de vie.  

2. Fromage à base de lait cru et fromage à pâte molle 

On le sait, le fromage et les Français, c’est une grande histoire d’amour ! Si ce dernier est votre péché mignon, on est navré de vous annoncer que durant votre grossesse, certains fromages sont malheureusement à proscrire de votre alimentation. De façon générale, vous devez éviter les fromages à pâte molle fabriqués à partir de lait cru, ces derniers pourraient contenir la bactérie listéria responsable de la listériose. Le risque de contracter cette maladie infectieuse est douze fois plus élevé chez la femme enceinte. Elle peut être transmise à votre enfant et entraîner une naissance prématurée, dans les pires cas : une fausse couche. Pour cette raison, soyez prudente.  

Mais revenons à notre fromage : le camembert est-il dont interdit pendant la grossesse ? La réponse est non ! Cependant, vous ne pouvez consommer uniquement du camembert pasteurisé. Ayez l’œil sur les étiquettes ou demandez à votre fromager si vous n’êtes pas sûre.  

Les fromages à pâtes dures au lait cru, comme le parmesan, peuvent cependant être consommés pendant la grossesse. En raison de sa forte teneur en sel et de sa longue conservation, les bactéries comme la listéria ne peuvent y survivre. Vous n’avez donc pas à vous passer de votre portion de parmesan dans vos pâtes, ouf ! ;) Et pendant, que nous parlons de fromage italien, quand est-il de la mozzarella ? Si elle est fraiche et vendue en libre accès : on évite, les bactéries peuvent facilement s’y développer. Préférez les mozzarellas industrielles. Il en va de même pour les fromages marinés comme la feta et les fromages frais (fromage blanc, mascarpone et ricotta).

On récapitule :  

  • On s’autorise une part de fromage au lait pasteurisé, à pâte dure (emmental, comté, gruyère, beaufort, etc.) et fromage frais emballé (mozzarella, feta, ricotta, fromage à tartiner).  

  • On évite les fromages râpés industriels, aucun problème pour le gruyère râpé maison d’autant plus d’il est cuit à haute température.  

  • On oublie les fromages au lait cru (camembert, brie, chèvre, chaume, etc.) et à pâte fleurie (bleu d’Auvergne, gorgonzola, roquefort, etc.).  

3. Viande et poisson cru, foie 

Mauvaise nouvelle pour toutes les amatrices de sushis : vous voilà privée de makis, nigiris et autres sashimis pendant 9 mois. Autre mauvaise nouvelle : vous êtes également privée de carpaccio et tartare de bœuf ou de poisson. En effet, la toxoplasmose peut se transmettre par le poisson cru ainsi que la viande crue. Cette maladie infectieuse peut provoquer une fausse couche ou des lésions nerveuses permanentes chez les l’enfant à naître. Toute comme la listériose, cette infection peut être asymptomatique pour la femme enceinte. Au même titre que la listériose, votre statut immunitaire peut être déterminé en début de grossesse par simple prise de sang.  

L’abandon du foie et autres produits à base de foie comme le foie gras de canard devrait sûrement être plus facile pour de nombreuses femmes. Ceux-ci sont riches en vitamine A, une consommation trop importante de cette dernière peut être dangereuse pour le fœtus et provoquer des malformations.  

Toujours pour prévenir une possible listéria ou toxoplasmose, il est préférable de ne plus consommer de charcuterie crue comme le jambon cru, le saucisson et le chorizo ainsi que les rillettes. Néanmoins, vous pouvez toujours consommer des charcuteries cuites comme le jambon blanc ou jambon de volaille. Il est conseillé de l’acheter préalablement emballée. Le contact avec l’extérieur étant nettement limité.  

4. Œufs crus 

Les œufs crus sont l’une des principales sources de transmission de la salmonelle. Si vous souffrez d’une infection à la salmonelle pendant la grossesse, celle-ci ne sera pas transmise à votre enfant, mais les symptômes associés comme la diarrhée ou les vomissements peuvent fortement vous déshydrater. Vous devez donc évitez les préparations à base d’œufs crus : la mousse au chocolat ou encore le tiramisu. Si celui-ci contient de l’alcool, c’est une raison supplémentaire de sauter le dessert. Pour les mêmes raisons, la mayonnaise n’est pas non plus recommandée pendant la grossesse. Consommez vos œufs très bien cuits !  

5. Fruits et légumes 

En consommant beaucoup de fruits et légumes pendant votre grossesse, vous vous assurez d’avoir suffisamment de vitamines, pour vous et votre bébé. Néanmoins, il vous faut prendre quelques précautions : veillez à bien les nettoyer. D’autant plus si vous les consommer crus ! Il est également préférable d’éviter les salades préemballées. Elles ont certes l’avantage d’être pratiques, mais peuvent facilement être en contact avec des germes et autres bactéries. Préférez une bonne salade fait maison. ;) Les graines germées crues comme la luzerne et les pousses de haricot mungo sont également à bannir.  

6. Les boissons à base de caféine 

À certains stades de votre grossesse, il est fort possible que vous vous sentiez fatiguée. Dans ce cas, boire une bonne tasse de café peut être très tentant. Mais est-ce une bonne idée ? Bonne nouvelle : vous pouvez consommer jusqu’à deux tasses de café par jour. Il en va de même pour le thé vert et le thé noir. Les buveuses de thé ne sont donc pas en reste. ;) Cependant, vous devez vous limiter à 200 milligrammes de caféine par jour. Au-delà, la caféine pourrait entrainer un retard de croissance chez votre tout-petit et influencer négativement son poids. Comme les boissons énergisantes sont à forte teneur en caféine, et elles contiennent en plus du glucuronolactone, la taurine ou l'inositol dont la sécurité sur la femme enceinte n’a pas pu être démontrée. Ainsi, vous devez complètement les bannir de votre liste de courses. En revanche, une gorgée occasionnelle de cola ne pose pas de problème. On préfèrera cependant la version allégée afin de maintenir votre consommation de sucre modérée.  

7. La réglisse 

Si vous avez le bec sucré et que vous aimez le réglisse, vous ne pourrez malheureusement plus succomber à ce petit plaisir. Des chercheurs de l’université d’Helsinki en Finlande on mit en lumière que la glycyrrhizine contenue dans la réglisse peut augmenter la pression sanguine et le risque de naissance prématurée si elle est consommée en excès. Elle peut également augmenter le niveau de cortisol, l'hormone du stress, ce qui peut entraîner des dommages physiques et cognitifs chez l'enfant. Les chercheurs estiment qu’une consommation de réglisse supérieure à 250 grammes devient risquée. Certains thés contiennent également de la réglisse et doivent donc être consommés de façon modérée. Comme leur teneur en glycyrrhizine est souvent plus élevée que celle des bonbons, il vaut mieux les proscrire totalement. Pour finir sur une note positive : vous ne devez pas renoncer à toutes les douceurs. Le miel, par exemple, est sans danger pendant la grossesse.  

À quoi ressemble une alimentation équilibrée pendant la grossesse ?  

Une alimentation saine et équilibrée se compose de beaucoup de fruits et de légumes, de céréales complètes, de viande et de poisson, de légumineuses, de produits laitiers et d’un minimum d’aliments transformés. En règle générale, une alimentation équilibrée couvre tous vos besoins en vitamines et nutriments. Néanmoins, dans le cadre de l’acide folique (vitamine B9), vos besoins sont accrus pendant la grossesse, si bien qu’ils ne peuvent être complètement couvert par l’alimentation. Pour cette raison, votre médecin vous prescrira une cure d’acide folique jusqu’à votre douzième semaine de grossesse. On évite également de manger trop gras, trop sucré et trop salé. Si vous souffrez de nausées, il est préférable de faire plusieurs petits repas au cours de la journée, on vous en dit plus dans notre article : « Nausées durant la grossesse : causes, prévention, traitement »  

Quelles sont les précautions d’hygiène à prendre durant la grossesse ?  

Comme expliqué, certains aliments sont à éviter, voire à bannir pendant la grossesse pour éviter de contracter la listériose, la salmonelle ou autre toxoplasmose. En plus, vous devez prendre quelques précautions lorsque vous préparez vos repas :  

  • Lavez-vous bien les mains avant de préparer vos repas et de passer à table 

  • Mangez uniquement de la viande, du poisson et des œufs bien cuits 

  • Lavez soigneusement vos ustensiles de cuisine, et n’utilisez pas les mêmes ustensiles pour couper ce qui est cru et ce qui est cuit 

  • Nettoyez soigneusement les fruits et les légumes, consommez-les bien cuits 

Que faut-il garder à l’esprit quand on suit un régime végétarien/végan pendant la grossesse ?  

De manière générale, un régime alimentaire équilibré pendant la grossesse inclut toutes les catégories d’aliments notamment de la viande, du poisson ainsi que des produits laitiers. Un régime végétarien ou végane entraine-t-il nécessairement des carences en nutriments ? La réponse est non, ne pas manger de viande ou de poisson pendant la grossesse n’est généralement pas un problème pendant la grossesse. Néanmoins, il est important d’en informer votre médecin afin qu’il puisse jeter un coup d’œil régulier à votre taux de fer et aux autres valeurs importantes.  

Concernant le régime végan, les médecins sont beaucoup plus réticents craignant qu’un tel régime ne couvre entièrement les besoins en nutriments de la femme enceinte ; notamment en vitamine B12. Néanmoins, rien ne vous empêche de rester fidèle à vos convictions, vous devez cependant en parler avec votre médecin. Ainsi, il pourra suivre de prêt votre taux de fer, de calcium et autres valeurs importantes. Si besoin, il pourra également vous prescrire des compléments alimentaires.  

Pour vous faciliter la vie, nous vous avons concocté une fiche mémo résumant tous ce que vous pouvez ou ne pouvez pas manger pendant votre grossesse :

Vous voyez, adopter un régime alimentaire équilibré n’est pas si difficile pendant la grossesse. La règle d’or pour les prochains mois : « Ne pas manger deux fois plus, mais deux fois mieux ! » Certes, vous devez abandonner pour quelque temps certains aliments, mais la venue de votre petit aventurier ne vaut-elle pas toutes ces petites concessions ? :P Après tout, c’est peut-être l’occasion de tester de nouvelles recettes, profitez-en ! 

Ces articles pourraient également vous plaire

Nausées durant la grossesse : causes, prévention, traitement Artboard Copy 2 Created with Sketch.

Nausées durant la grossesse : causes, prévention, traitement

Pour beaucoup de femmes, c’est bien souvent LE premier signe de grossesse : les nausées et vomissements matinaux. Et non ...

  • 3 min
Grossesse
Grossesse : recommandations, interdits et précautions Artboard Copy 2 Created with Sketch.

Grossesse : recommandations, interdits et précautions

Vous venez de découvrir que vous êtes enceinte, vous voilà lancée dans la grande aventure qu’est donner la vie ! Bien ...

  • 9 min
Grossesse
5 astuces contre les vergetures de grossesse Artboard Copy 2 Created with Sketch.

5 astuces contre les vergetures de grossesse

Pendant la grossesse, votre corps donne le meilleur de lui-même. Sentir votre bébé grandir en vous et observer votre ...

  • 4 min
Grossesse