• 6 min

Il est difficile de croire à la vitesse à laquelle les bébés et les jeunes enfants se développent. Chaque jour, ils apprennent quelque chose de nouveau et rendent leurs parents fiers. Il est ainsi compréhensible que les papas et mamans aiment partager ces petites joies entre eux. Mais, parfois, c’est le point de départ de comparaisons entre les différentes étapes de développement des enfants ...

Dans cet article, nous vous expliquons pourquoi certains parents comparent leurs enfants et comment y réagir sereinement.

Pourquoi les parents comparent-ils le développement des bébés entre eux ?

Chez les tout-petits, les nombreuses étapes de développement et premières fois offrent des points de comparaison variés. Qu’il s’agisse de s’habituer à la crèche ou de passer les grandes étapes comme ramper, marcher ou parler avec succès ; de nombreux parents partagent fièrement les progrès de leur enfant. « Oh ! Il ne le fait pas encore tout seul ? La nôtre le fait depuis une éternité ». Peut-être avez-vous déjà entendu cette phrase ou des phrases similaires vous ayant laissé pensif(ve). Il est même possible que vous vous soyez déjà demandé si votre enfant ne manquait pas de quelque chose parce que vous ne l’éduquiez pas de la même façon que ces parents qui apprennent à leurs enfants deux langues ou les emmènent au cours d’éveil musical ?

En effet, dans la vie de tous les jours, au parc de jeux, à la crèche ou encore dans la salle d’attente du pédiatre, on rencontre toujours des parents d’enfants du même âge, donnant parfois lieu à un stress comparatif.

Cet échange sur les progrès des enfants en fonction de leur âge est accentué chez les nouveaux parents. En effet, ils perçoivent les étapes de développement comme une grande chose et en discuter permet d’apaiser leurs incertitudes. Cependant, associé à des commentaires négatifs et à des comparaisons de performance, l’échange produit alors l’effet inverse : inquiétudes et remise en question non seulement du modèle d’éducation, mais aussi des capacités de l’enfant. Sur l’instant, beaucoup ne remarquent même pas que leurs éloges font naître un sentiment d’insécurité chez leurs homologues. Ce phénomène est d’autant plus intensifié par les réseaux sociaux sur lesquels de plus en plus de familles donnent un aperçu, soi-disant réel, de leur vie quotidienne.

Melissa et Denis de la chaine Youtube La Golden Family, parents de quatre enfants, nous ont confié leur expérience. L’influenceuse explique la pression qu’elle peut parfois ressentir, elle conseille aux parents de rester serein :

« C'est vrai que c'est parfois stressant de discuter avec quelqu'un d'autre et de voir que son enfant a franchi telle ou telle étape alors que le nôtre n'y est pas encore. On finit par se demander si on fait bien ou, pire, si notre enfant n'a pas quelque chose qui cloche puisque celui des autres qui a le même âge a déjà réussi à acquérir un apprentissage qu'on avait hâte de le voir développer, comme la marche ou le langage par exemple. Si ça se met à ressembler à une forme de compétition et qu'on se sent mal à l'aise ou que, pire, ça nous fait douter des capacités ou de la santé de notre bébé, mieux vaut prendre la poudre d'escampette et clore la discussion avant qu'elle ne devienne plus anxiogène. De l'autre côté, notre propre fierté de parents peut parfois nous amener à fanfaronner un peu trop fort au sujet des prouesses de nos petits alors que nos paroles ont peut-être un effet angoissant ou rabaissant pour les autres. Pas facile de contenir sa joie et sa fierté quand on voit les exploits de nos enfants, mais dans certains cas mieux vaut se limiter un peu pour ne pas en venir à inquiéter ou déprécier les autres... »

Denis ajoute que parfois la comparaison peut être bénéfique si elle est faite en douceur et a pour but d’encourager son tout-petit :

« Les comparaisons sont inévitables, parfois on en fait même entre nos propres enfants quand on en a plusieurs... et finalement ce n’est pas forcément nocif, nous par exemple ça nous a permis de "motiver" le petit deuxième à acquérir la marche à 4 pattes par de petits exercices, quand on a constaté qu'il était frustré de ne pas pouvoir se déplacer dans la maison alors que son aîné le faisait à un plus jeune âge. En comparant de façon saine leurs expériences, on a tenté quelques petites choses... et ça a marché, en quelques jours il y est arrivé ! Mais quand c'est au travers d'un échange avec d'autres parents, c'est une autre affaire, je crois ! Le plus important, c'est de prendre en compte les sentiments de la personne à qui on parle : comparer c'est bien tant que c'est fait dans la bienveillance et sans jugement de valeur, parfois ça peut permettre de savoir comment d'autres s'y sont pris pour initier leurs petits à ceci ou cela et de partager du vécu et des astuces. »

Chaque enfant suit sa propre évolution

Même si de nombreux tableaux et guides attribuent certaines étapes de développement à un mois exact, chaque enfant évolue à son propre rythme ! Ces tableaux et autres guides peuvent donner une indication approximative, mais ne doivent en aucun cas servir de feuille de route avec laquelle évaluer son enfant. Un tout-petit suit son propre développement, par exemple certains enfants sauteront des étapes telles que ramper pour directement faire leurs premiers pas. Mais cela n’est en aucun cas une preuve d’intelligence ou de grandes capacités.

Le moment où un enfant est prêt pour sa prochaine étape dépend non seulement de son âge, mais également de l’expérience acquise dans l’apprentissage d’une nouvelle compétence. Chaque enfant en bas âge cherche à apprendre de sa propre initiative. En tant que parent, vous ne pouvez pas accélérer le développement naturel de votre petit aventurier, mais vous pouvez l’encourager et le soutenir en lui donnant suffisamment d’espace pour qu’il suive sa curiosité innée. Votre enfant a ses propres talents qu’il vous faut découvrir. Si vous les reconnaissez et l’encouragez de manière ciblée, alors il les développera tout seul ! :)

Conseils pour interagir avec d’autres parents sur le développement de bébé

Vous savez que votre petit aventurier est unique et que les comparaisons avec les autres enfants sont inutiles. Pourtant, vous vous retournez chaque fois que d’autres parents commencent à énumérer fièrement les capacités de leur tout-petit. Nous avons rassemblé quelques conseils pour vous aider à faire face à ces situations :

  • Désarmez les autres avec honnêteté pour éviter la pression de la concurrence. Vous pouvez rendre d’autres parents heureux avec une phrase comme : « C’est formidable qu’Oscar marche déjà, Louise n’est pas encore prête ».

  • Intégrez un groupe qui se soutient mutuellement et évitez les contacts avec les personnes qui vous laissent régulièrement avec un sentiment d’incertitude.

  • Apprenez à distinguer les conseils utiles des inutiles. En laissant votre fierté de côté, vous serez peut-être surpris(e) d’apprendre que certains conseils parentaux ne sont pas si mauvais que ça.

  • Soulignez les similitudes entre votre enfant et les autres : à quels jeux aiment-ils jouer ensemble ? Peuvent-ils apprendre les uns des autres et s’inspirer mutuellement ?

  • Faites également des compliments aux autres parents. Après tout, ils ne veulent que le meilleur pour leur enfant, et comme vous, ils sont sûrement peu sûrs d’eux dans certaines situations.

  • En cas de doute au sujet du développement de votre enfant, il est préférable de demander à votre pédiatre plutôt qu’aux autres parents avec lesquels vous vous comparez inévitablement.

  • Ne vous justifiez pas. Vous connaissez mieux votre enfant que quiconque, vous êtes donc la meilleure personne pour juger lorsque votre tout-petit est prêt à vivre de nouvelles expériences.

  • Essayez également d’être sensible aux autres parents lorsque vous parlez de votre enfant.

Conseils pour encourager et aider bébé de manière détendue.

  • Qu’apprécie votre tout-petit particulièrement ? Quand vivez-vous de grands moments ensemble ? Concentrez-vous sur ces choses plutôt que sur le prochain objectif de développement.

  • Jetez un coup d’œil au rythme de votre enfant plutôt qu’à celui des autres ou à une quelconque moyenne. Vous remarquerez rapidement toutes les nouvelles compétences acquises au cours du dernier mois.

  • N’essayez pas d’enseigner à votre enfant une chose pour laquelle il n’est pas prêt. Cela ne ferait que vous frustrer tous les deux.

  • Soyez réaliste dans vos attentes vis-à-vis de votre enfant. Un enfant de deux ans n’a pas encore besoin de savoir jouer d’un instrument de musique.

  • Encouragez et félicitez votre tout-petit lorsqu’il est curieux de faire quelque chose de lui-même et réjouissez-vous de tout ce qu’il apprend.

  • Encouragez votre petit aventurier lorsque quelque chose ne fonctionne pas du premier coup. Expliquez-lui que les déceptions font partie du processus d’apprentissage, mais qu’il ne doit pas se laisser décourager par les revers.

  • Laissez-le jouer avec les enfants du même âge afin qu’il puisse acquérir de l’expérience au contact des autres et en se mettant naturellement au défi d’y arriver.

Bien sûr, il est important de suivre le développement de votre petit aventurier, d’autant plus si ça vous remplit de fierté. Mais soyons honnêtes : on ne tire pas sur une fleur pour la faire pousser. Restez calme et faites confiance à votre tout-petit. Dans quelques années, vous ne vous inquiéterez plus de savoir si votre enfant a fait ses premiers pas à 12 mois ou plus tard. En attendant, essayez simplement de profiter de toutes les découvertes quotidiennes, intérêts et particularités qui rendent votre enfant si unique.

Ces articles pourraient également vous plaire

Le bain de bébé Artboard Copy 3 Created with Sketch.

Le bain de bébé

Lors des premiers bains de bébé, de nombreux jeunes parents sont incertains : à quelle température doit être l’eau ? ...

  • 8 min
La vie de bébé
9 conseils pour les repas avec votre tout-petit Artboard Copy 3 Created with Sketch.

9 conseils pour les repas avec votre tout-petit

Une alimentation saine et équilibré fournit à votre petit aventurier tous les nutriments essentiels dont il a besoin ...

  • 8 min
La vie de bébé
Sommeil de bébé : 8 réponses à vos questions Artboard Copy 3 Created with Sketch.

Sommeil de bébé : 8 réponses à vos questions

Quiconque a inventé l’expression « dormir comme un bébé », n’a probablement jamais eu de bébé à ses côtés. En effet, les ...

  • 8 min
La vie de bébé