Path 2 Created with Sketch. retour
La vie de bébé Path 2 Created with Sketch. Sommeil de bébé : 8 réponses à vos questions
Sommeil de bébé : 8 réponses à vos questions

Sommeil de bébé : 8 réponses à vos questions

ENTRETIEN AVEC KELLY CHAMPINOT, EXPERTE EN SOMMEIL DES TOUT-PETITS

Quiconque a inventé l’expression « dormir comme un bébé », n’a probablement jamais eu de bébé à ses côtés. En effet, les tout-petits sont plus souvent connus pour se réveiller plusieurs fois dans la nuit et ainsi impacter le sommeil de leurs parents. Ainsi, nous nous sommes entretenus avec Kelly Champinot de Bébé & Confidences, experte en sommeil des tout-petits ; ensemble nous répondons à huit questions sur le sommeil de votre enfant afin de vous aider à passer des nuits sereines.

Quels sont les besoins en sommeil des tout-petits ?

Le sommeil est indispensable au développement cérébral de votre enfant. Celui-ci a la particularité de réguler les hormones, consolider les informations mémorisées pendant les phases d’éveil, favoriser l’apprentissage et les réponses immunitaires. Il est donc important de respecter ses besoins en sommeil. Avec l’aide de Kelly, nous vous avons préparé un tableau récapitulant ses besoins en fonction de son âge.

Bébé dormant dans son berceau avec son joli mobile

Quels sont les signaux indicateurs d’un bébé fatigué ?

Ne vous inquiétez pas, si votre bébé est fatigué, le plus souvent il vous le montrera. En baillant par exemple ou en se frottant les yeux, le nez ou les oreilles. Ses yeux peuvent couler et ses arcades sourcilières rougir. Vous pouvez également observer un manque de coordination motrice et un ralentissement des mouvements corporels. À l’inverse, il est possible que votre bébé s’agite à cause du manque de sommeil. Son comportement évolue également ce qui peut inclure plus de pleurs, de fâcheries et moins de réactions aux différentes stimulations.

Dès lors que ces signaux apparaissent, vous devriez le mettre au lit dans les dix minutes qui suivent. Ainsi, votre petit aventurier sera pile à l’heure pour attraper le train du sommeil. ;)

LILLYDOO Windel Designs

Testez nos couches et lingettes dès maintenant

Commandez dès maintenant notre kit d'essai et testez nos couches et lingettes peaux sensibles. Nous vous offrons les produits, vous ne prenez en charge que la livraison.

Comment créer un environnement propice au sommeil ?

Tout d’abord, vous devriez créer un environnement adéquat au sommeil. Idéalement, la température de la chambre à coucher devrait être située entre 16 et 20° C, avec un taux d’humidité compris entre 40 et 60 %. Pensez à aérer la chambre au moins dix minutes par jour. De plus, il est conseillé de préférer les couleurs neutres ou pastels dans les chambres d’enfants.

Veillez à préparer un couchage adapté à votre tout-petit. En effet, même si on a tendance à vouloir créer un lit douillet et joliment décoré de peluches, d’un tour de lit coloré, d’une couette moelleuse et d’un oreiller duveteux ; rien ne doit se trouver à proximité immédiate de bébé. Ainsi et ceci jusqu’à ce que bébé atteigne ses un an, il est préférable de les retirer de son lit. Plus l’environnement de sommeil de votre nouveau-né est neutre, mieux c’est. Préférez un matelas adapté et ferme où vous y coucherez votre enfant dans une gigoteuse. Vers l’âge de cinq ou six mois un tour de lit aux couleurs neutres ainsi que le doudou de votre petit aventurier peuvent y faire leur apparition. Évitez les mobiles trop colorés, bruyants ou distrayants, votre bébé risquerait de ne plus pouvoir en décrocher son attention.

Bien qu’il soit souvent conseillé de faire dormir votre bébé dans la chambre parentale jusqu’au six mois de ce dernier, vous devriez absolument suivre votre instinct et votre besoin de proximité avec votre bébé ; tant que votre décision est bénéfique pour toute la famille. Néanmoins, ne faites pas dormir votre bébé dans votre lit. Les risques d’étouffement, d’échauffement dû aux couvertures ou encore d’écrasement y sont beaucoup trop élevés. Dans son lit, votre bébé est en sécurité ! Durant les premiers mois, privilégiez un berceau ou un couffin. Il est également possible de faire dormir bébé dans un lit accolé au votre si vous allaitez.

Comment favoriser le sommeil d’un tout-petit ?

Un nouveau-né (zéro à trois mois) a besoin de la proximité de ses parents. Il n’est pas rare qu’il s’endorme au biberon ou au sein, l’effort demandé étant épuisant. Le peau-à-peau et les bercements ont également un effet apaisant. Vous pouvez aussi utiliser la technique de l’emmaillotage, ainsi vous recréez le sentiment de limitation d’espace in-utéro qui procure à votre bébé une sensation de sécurité.

Vers quatre mois, il est nécessaire d’apprendre à votre tout-petit à s’endormir dans son lit, pour cela couchez-le dans son lit encore éveillé. Remplacez les bercements dans vos bras par des câlins, également dans son lit et avec vos mots donnez-lui confiance en sa capacité à s’endormir seul. L’introduction d’un rythme régulier tout au long de la journée favorise aussi le sommeil. Plus ils sont réguliers, plus facilement il trouvera le sommeil au moment venu. Pour cette raison, essayez d’instaurer une routine quotidienne, toujours la même. Celle-ci doit convenir à vous parents et à votre enfant. Introduisez des heures de réveil, sieste, repas, temps d’éveil et coucher du soir fixes. Vous pourriez également instaurer un rituel d’endormissement ; on vous en dit plus dans le paragraphe suivant. ;)

LILLYDOO Windel Designs

De jolies couches respectueuses de la peau

Nos couches sont sans parfum ni lotion, et tout sauf monotones.
Découvrez-les dès maintenant !

Pourquoi et comment instaurer des rituels quotidiens d’endormissement ?

Avec un rituel d'endormissement, vous donnez une structure à votre bébé, savoir ce qui l’attend le sécurise. Ainsi, vous l'aidez à s'habituer au changement jour-nuit, aux heures régulières de sommeil, à la séparation avec ses parents. Ces rituels quotidiens peuvent être instaurés à partir des deux mois de votre tout-petit. Vers quatre mois, vous pouvez étendre ces rituels en les structurant tout au long de la journée.

Votre rituel doit être répété toujours dans le même ordre et à la même heure. Il n’est jamais plus long que vingt minutes le soir et peut être raccourci à une dizaine de minutes en journée avant la sieste par exemple. Il est conseillé de diviser votre routine en trois temps. Commencez par une phase d’hygiène en mettant une couche propre, particulièrement absorbante et adaptée aux mouvements nocturnes de votre bébé comme les couches LILLYDOO. Le soir, vous pouvez inclure un bain, celui-ci aura la particularité de détendre et d’apaiser votre bébé. Poursuivez avec un moment de détente incluant par exemple le chant d'une berceuse, la lecture d'une histoire ou de petits massages. Utilisez les musiques et autres bruits blancs avec parcimonie, votre enfant pourrait en devenir dépendant pour s’endormir. Terminez toujours votre rituel par un temps d’affection incluant des bisous, des câlins et finissez toujours par la même petite phrase telle que : « à demain, passes une bonne nuit et fais de beaux rêves ». Par-dessus tout, il est important que votre routine donne à votre bébé une atmosphère calme, détendue et aimante.

L’alimentation a-t-elle un impact sur le sommeil des bébés ?

Qui n’a jamais eu des difficultés à trouver le sommeil après avoir dégusté une raclette pour le diner ? En effet, l’alimentation a tout autant un impact sur le sommeil des adultes que sur celui des tout-petits. Pour cette raison, il est conseillé d’éviter de donner des aliments trop riches ou trop protéinés à votre enfant durant le repas du soir. Avant trois ans, ses intestins ne sont pas encore matures, la digestion pourrait être difficile et perturber son sommeil. Préférez commencer la diversification alimentaire le midi.

Est-il normal que mon enfant se réveille la nuit ?

Tout comme les adultes, les nuits de votre enfant sont ponctuées de micro-réveils à chaque fin de cycle de sommeil. Ces derniers sont tout à fait normaux ! Si votre tout-petit est en âge de faire des nuits complètes et sait s’endormir tout seul, il n’aura la plupart du temps aucune difficulté à se rendormir. Dans le cas où il ne retrouve pas le sommeil et se met à pleurer, essayez de déterminer la cause de ses pleurs. Est-il souffrant ? Son sommeil est-il altéré par une poussée dentaire ? S’est-il endormi dans son environnement de sommeil ? Du côté de sa journée : a-t-il trop ou pas assez dormi ? Une sieste trop longue ou mal répartie dans la journée peut avoir des conséquences sur le sommeil de nuit. Dans ce cas, revenez à un rythme structuré et aux quantités de sommeil nécessaire (voir tableau des besoins en sommeil de bébé). De même, sa routine d’endormissement est-elle assez épurée pour qu’il puisse se rendormir sans celle-ci ? Autant de petites questions qui pourraient vous guider à déterminer les raisons pour lesquelles votre enfant ne peut se rendormir seul !

Doit-on laisser pleurer un bébé qui ne veut pas dormir ?

Il n’y a pas de recette miracle pour (r)endormir un bébé, cependant vous devriez éviter de laisser pleurer votre bébé car ses pleurs ont toujours une signification. Comme pour les réveils nocturnes, vérifiez qu’il ne soit pas malade, que sa position n’est pas gênante ou que ses dents ne le font pas souffrir. Si tout va bien, soyez convaincus que votre tout-petit peut s’endormir ou se rendormir seul et montrez-lui. Rassurez-le en lui chuchotant des mots doux, en lui caressant le dos et en lui rappelant que dans son lit, il est en sécurité et que vous n’êtes pas loin. Une fois celui-ci apaisé, quittez sa chambre. Il est fort probable que votre enfant se remette à pleurer, attendez quelques minutes et retournez dans sa chambre ; n’allumez pas la lumière et continuez à l’apaiser. Votre bébé doit prendre confiance en sa capacité à se (r)endormir seul. Ceci pourrait prendre quelques jours mais votre enfant finira par y arriver !

Avec un bébé, il y aura toujours des nuits plus agitées que d’autres. Toutefois, nous espérons que tous ces conseils vous aideront à faire en sorte que celles-ci restent exceptionnelles. Nous vous souhaitons une belle nuit ainsi qu’à votre petit aventurier, faites de beaux rêves !