bébé fait une colère le visage collé au sol

Le terrible two : comprendre et gérer la crise des deux ans

Nos astuces pour gérer la période du terrible two et les crises de votre enfant

  • 8 min

Votre bébé, si mignon, est entré dans une phase où les crises se multiplient. Il est autour des deux ans et vous, vous êtes dépassés. Votre enfant vient de rentrer dans la période de la crise des deux ans, dite du terrible two. Ce n’est évidemment pas la phase la plus agréable du développement de votre enfant, mais elle est normale et nécessaire.

Le terrible two : qu’est-ce que c’est ?

Ne soyez pas effrayé. Cette phase est certes impressionnante, elle n’en est pour autant pas dramatique. Votre enfant a besoin de se démarquer et de créer sa propre voie. Vous pouvez l’accompagner en comprenant mieux ce qu’elle est.

Définition de la crise des deux ans

Le terrible two, ou la crise des deux ans apparaît chez l’enfant entre 18 mois et 2 ans environ. Elle se termine généralement aux alentours de 3-4 ans. C’est ce qu’Isabelle Filliozat, psychothérapeute, appelle dans son livre « J’ai tout essayé », l’individuation. Vers 2 ans, l’enfant commence à comprendre qu’il est une petite personne à part entière qui peut prendre ses propres décisions. Ses choix peuvent alors différer de ceux de ses parents, d’où les crises.

Cette période délicate, est la période où les enfants construisent leur personnalité. Leur cerveau est en plein développement, tout comme sa gestion des émotions. Le langage de l’enfant n’est alors pas suffisant développé. Les crises sont des manifestations de colère en réponse à leurs lacunes pour communiquer leurs émotions.

Reconnaître les signes du terrible two chez votre enfant

Évidemment, l’âge de votre enfant est déjà un bon indicateur pour l’entrée dans le terrible two. Certains enfants manifestent ce changement plus durement que d’autres. Vous constaterez que votre tout-petit entre en opposition, en pleine construction de son individualité, il essaye de se détacher de votre autorité. Ainsi, le « non » est en tête de son vocabulaire. »

Votre petit aventurier en phase de terrible two peut facilement se contrarier, en passant du rire aux larmes. Il est soumis aux sautes d’humeur. Il est à la fois collé à vous et vous repousse presque en même temps. Il peut également faire des caprices, ne sachant pas gérer ses émotions.

Son rapport avec les autres enfants peut parfois être compliqué. C’est le moment où il pousse, tape, mord, etc. Il teste les limites que vous lui fixez. Il essaye d’aller toujours un peu plus loin. C’est alors qu’il exprime sa frustration par des pleurs, des cris ou des accès de violence physique.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

et recevez du contenu et des conseils pensés spécialement pour votre vie de parent !

Les éléments déclencheurs d’une crise

Très souvent, les crises liées au terrible two se situent à des temps forts du quotidien. Par exemple, les repas ou le change peuvent devenir compliqués. Ces moments de vie que vous répétez tous les jours deviennent source de conflit. Votre tout-petit peut facilement s’opposer à vous et affirmer son individualité.

L’incapacité de votre bambin à s’exprimer correctement est également source de colère. Il comprend mieux qu’il ne parle. Il est frustré de ne pas pouvoir transmettre correctement ses envies. Il va donc exprimer ce sentiment de manière forte et furtive. Car, rassurez-vous, les crises ne durent – heureusement- jamais vraiment très longtemps.

À cet âge, votre enfant a du mal à contrôler et comprendre ses émotions. Alors, imaginez celle des autres. Lorsqu’un adulte se met en colère, son cerveau a du mal à gérer l’information. C’est pareil avec les autres enfants. Vers deux ans, votre enfant prend conscience de l’autre et de ses émotions. Il apprend à être moins égoïste. C’est un exercice difficile qui amène des sentiments forts chez ces petites personnes en formation. Quand ils n’arrivent pas à assimiler et exprimer ces émotions, c’est là que la crise survient.

Comment gérer le terrible two et ses crises : trois axes

Vous vous sentez dépassés par cette phase de crise des deux ans ? Vous vous demandez comment vous allez vous en sortir. C’est normal, surtout ne vous inquiétez pas. Cette période est également complètement normale chez votre enfant. Elle fait partie de son développement. Il n’y a pas qu’une seule façon de faire, ni de recette magique. Mais on vous partage quelques conseils et astuces pour vous aider à gérer au mieux le terrible two.

La communication : cruciale pour la crise des deux ans

On ne le dit jamais assez, la communication est la clé. Si votre enfant se met en colère, c’est parce qu’il n’arrive pas à communiquer. Il a besoin d’exprimer ses émotions, mais il n’y arrive pas. C’est cette frustration qui l’amène à faire une crise. Il cherche votre attention et teste les limites. Pour désamorcer cette situation, parlez-lui.

Votre enfant comprend bien mieux qu’il ne parle. Dites-lui les choses, prenez le temps. Même si c'est parfois difficile, utilisez des phrases simples sans trop de négation. Ils ont tendance à ne pas comprendre les tournures compliquées. Il faut lui laisser le temps de s’exprimer. Chez lui, cela peut prendre plus de temps. Il a besoin de se sentir écouté. Il devient un individu à part entière qui a besoin de votre attention.

Essayez de lui poser des limites et des règles. C’est comme ça qu’il va se construire. Si vous le pouvez, ne vous mettez pas en colère, mais soyez fermes. Votre enfant a, en réalité, besoin de cadre. Plus vous êtes constant et plus vous allez sortir de cette situation. Ce n’est pas une formule magique, mais beaucoup de patience. Même si parfois, c’est plus facile à dire qu’à faire. Surtout, ne culpabilisez pas.

En plus de la communication entre votre enfant et vous, n’oubliez pas de parler à d’autres adultes. Cela peut être votre partenaire, un membre de votre famille, un ami ou un professionnel, mais parlez. Particulièrement si vous êtes à bout. Cela vous permet aussi de partager vos émotions et frustrations. Cette période difficile du terrible two peut se passer facilement et sereinement. Faites-en un rite de passage pour votre vie de famille. Ça n’a pas être compliqué et insurmontable. Prendre un peu de recul et de temps pour soi est une bonne méthode pour traverser cette période de la vie de votre enfant.

Testez nos couches et lingettes dès maintenant

Commandez dès maintenant notre kit d'essai et testez nos couches et lingettes peaux sensibles. Nous vous offrons les produits, vous ne prenez en charge que la livraison.

L’amour : rassurer son enfant lors de cette période de développement

À cet âge, votre bébé a besoin d’amour. Malgré une volonté d’indépendance grandissante, il a besoin de tendresse. Alors, profitez-en pour lui faire des câlins et des bisous. Vous pouvez instaurer des moments dans votre journée, des rituels qui lui donnent des repères. Ces instants tendres sont des refuges pour les petits. Ils se sentent aimés et en sécurité.

Lorsque votre enfant fait une crise, vous pouvez l’aider à se calmer en lui parlant tout d’abord. Puis, s’il continue, vous pouvez le laisser se décharger de sa colère. Tout comme nous, adultes, les tout-petits ont également besoin d’extérioriser leurs émotions. Ainsi, vous pouvez l’isoler dans sa chambre quelques minutes. Une fois qu’il commence à s’apaiser, renouez le dialogue. Vous pouvez partager des moments avec lui pour changer de sujet.

Il est intéressant de pratiquer le renforcement positif. Cela consiste à féliciter son enfant d’avoir su se calmer seul. Pour cela, faites-lui un câlin et dites-lui que vous êtes fier de lui. Face à ce genre de colères, on se sent impuissant et c’est normal. On laisse le temps à son enfant de gérer ce sentiment. Une fois l’épisode terminé, on fait preuve de tendresse et non de culpabilisation. Il faut se dire que c’est une étape de développement, un passage quasi obligatoire. Il y a toujours des niveaux différents selon les enfants. Et des seuils de tolérance variables chez les parents. Mais détendez-vous c’est le meilleur choix à faire.

Montrer à son enfant qu’on a confiance en lui est également une preuve d’amour. Vous pouvez adopter des astuces pour développer son autonomie et lui apprendre à faire ses choix.

Le compromis : apprendre à gérer les émotions des enfants (et des parents)

La confrontation n’est pas la bonne option. Vous allez perdre beaucoup d’énergie, alors que vous pouvez plutôt accepter la situation. Attention, cela ne veut pas dire laisser tomber. On vous conseille de toujours garder le cap. Ne pas lâcher vos principes et vos limites. En revanche, prenez du recul et proposez plutôt des compromis.

Votre enfant a besoin d’affirmer ses choix. Vous, vous avez un quotidien à gérer, des impératifs, un devoir de protection, etc. Au lieu d’imposer à votre enfant de s’habiller, vous pouvez lui proposer un choix entre un pantalon bleu et un pantalon rouge. S’il ne veut pas manger, proposez-lui de vous aider en cuisine ou de choisir s’il va manger du brocoli ou des carottes. Cela peut sembler étrange, mais en fait vous créez du lien. Vous impliquez votre enfant dans les décisions. Alors parfois, vous n’avez pas le temps, pas l’énergie ou l’envie et ce n’est pas grave. Mais instaurer ces nouveaux comportements, vont vous permettre de trouver de l’équilibre.

Bien sûr, vous rusez un peu, mais votre enfant va se sentir concerné. Il est dans l’âge où il grandit. Il a un besoin d’attention, mais aussi d’indépendance. Ainsi, vous créez un environnement propice à son développement émotionnel. Son comportement va s’apaiser, et vous aussi par la même occasion.

Ces articles pourraient également vous plaire

L’acquisition de la propreté : 6 réponses à vos questions Artboard Copy 3 Created with Sketch.

L’acquisition de la propreté : 6 réponses à vos questions

Votre bébé a bien grandi, il est maintenant très actif ; vous le voyez quotidiennement évoluer et franchir les étapes de ...

  • 6 min
La vie de bébé
Quotidien avec un enfant, 8 choses dont personne ne parle Artboard Copy 3 Created with Sketch.

Quotidien avec un enfant, 8 choses dont personne ne parle

La première année est derrière vous, votre petit aventurier passe lentement, mais sûrement du statut de nourrisson à ...

  • 6 min
La vie de bébé
Soins et hygiène corporelle chez les enfants Artboard Copy 3 Created with Sketch.

Soins et hygiène corporelle chez les enfants

Votre enfant est plein d’énergie, il joue et explore sans cesse, ce qui entraîne inévitablement un peu de saleté. Ses ...

  • 9 min
La vie de bébé