enfant aidant son papa à cuisiner de façon autonome

8 astuces pour favoriser l’autonomie chez l’enfant

Comment favoriser l’autonomie de l’enfant ?

En passant du statut de nourrisson à celui de tout-petit, votre petit aventurier ne grandit pas seulement physiquement, il devient chaque jour de plus en plus autonome.

Vos sentiments sont d’ailleurs partagés entre la nostalgie de votre petit bébé et la fierté de le voir grandir. Dans cet article, on vous explique en quoi l’autonomie est une étape importante pour votre tout-petit et comment vous pouvez l’encourager dans sa progression sans pression.

Quelles sont les différentes étapes de développement de l’autonomie chez l’enfant ?

Lorsque votre tout-petit souffle sa première bougie, il ne fait aucun doute que votre bébé qui jusqu’alors dépendait entièrement de vous, devient un jeune enfant qui commence à explorer le monde. Apprendre à marcher et à parler offre à votre petit aventurier de nouvelles possibilités d’indépendance. D’un seul coup, il commence à exprimer ses envies et il sait ce qu’il ne veut pas. Il ne dépend plus uniquement de vous, à quatre pattes ou sur ses deux jambes, il se déplace désormais tout seul.

Au cours de sa deuxième année, votre tout-petit entre dans une phase d’autonomie, c’est aussi la crise des deux ans également appelée « terrible two ». Votre enfant découvre de plus en plus son individualité et sa propre volonté, d’ailleurs il sait comment la revendiquer en disant « non » (parfois bruyamment ;)). Même si cette phase d’opposition n’est pas toujours facile et vous met au défi, elle est extrêmement importante pour le développement de l’autonomie de votre enfant. Il apprend à prendre ses propres décisions et commence à comprendre que celles-ci ont des conséquences.

Vers 18 mois, vous remarquerez que votre tout-petit fait de plus en plus de progrès. Bien sûr, il a encore besoin d’aide, mais petit à petit, il arrive à effectuer de nombreuses tâches tout seul : manger, s’habiller ou encore se brosser les dents. Réaliser ces petites actions tout seul le rend fier, cela renforce sa confiance en lui et l’incite à devenir plus autonome. Vous jouez d’ailleurs un rôle crucial, celui de l’accompagner et de l’encourager. Plus il se sent soutenu dans ses efforts plus son degré d’autonomie se développe. Bien sûr, vous n’avez pas à vous inquiéter s’il continue d’avoir besoin d’aide, jusqu’à trois ans, les différences de développement entre les enfants peuvent encore être importantes. Il est donc inutile de comparer, cela ne préjuge en rien de l’intelligence ou des capacités de votre tout-petit. Chaque enfant évolue à son propre rythme. :)

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

et recevez du contenu et des conseils pensés spécialement pour votre vie de parent !

8 astuces pour favoriser le développement de l’autonomie de votre enfant

Le développement de l’autonomie est un apprentissage par l’expérience. Cela signifie qu’il ne peut pas être enseigné, mais que votre enfant doit expérimenter pour l’acquérir. En tant que parent, vous pouvez néanmoins l’accompagner dans cette quête. En effet, l’une des conditions préalables à l’acquisition progressive de l’autonomie est de se sentir aimé, indépendamment du succès ou de l’échec. En l’encourageant, vous renforcez sa confiance en ses capacités. On a réuni quelques astuces qui vous permettront d’aider votre tout-petit à devenir confiance et indépendant :

1. Encouragez votre enfant

Votre tout-petit a toujours besoin d’encouragement dans tous ses efforts, cela nécessite qu’il sente que vous croyez en lui dans ses tentatives d’autonomie. Il est important que votre enfant s’aperçoive que vous le soutenez non seulement quand il réussit quelque chose, mais à chaque fois qu’il essaie. Ainsi, pensez à encourager le processus d’acquisition plutôt que le résultat.

2. Laissez de la place à l’autonomie

Pour apprendre de nouvelles choses, il faut avant tout beaucoup de pratique. Ainsi, donnez à votre tout-petit l’occasion de prendre certaines décisions et de réaliser des tâches de façon autonome. Si vous remarquez qu’il a besoin d’un petit coup de pouce, suggérez-lui d’abord une solution et ensuite proposez-lui votre aide.

Bien sûr, gardez toujours un œil sur votre petit aventurier et posez des limites quand cela devient dangereux. Expliquez-lui toujours pourquoi il est préférable qu’un adulte prenne en charge certaines tâches plutôt que lui.

3. Prévoyez du temps pour les essais

Même si cela peut parfois perturber votre emploi du temps, essayez à chaque fois que possible de laisser du temps à votre enfant d’essayer de nouvelles choses. Par exemple, si aujourd’hui, il a décidé qu’il mettrait ses chaussures lui-même, faites preuve de patience. Laissez-lui un peu de temps pour apprivoiser cet exercice ! ;)

En le laissant essayer de nouvelles choses sans votre intervention, vous montrez à votre enfant que vous avez confiance en lui et en ses capacités. :)

4. Apprenez-lui à persévérer

Faites comprendre à votre tout-petit que les échecs font aussi partie de l'apprentissage. N'hésitez pas à lui montrer que vous non plus, vous ne réussissez pas toujours du premier coup certaines tâches, mais qu’en faisant preuve de persévérance et de patience, vous relevez vous-même de nouveaux défis. En encourageant et en soutenant votre petit aventurier dans son développement, vous l’incitez à ne pas abandonner face à l’échec et à essayer de nouveau. Rappelez-lui qu’un échec est une étape de plus dans son acquisition.

Testez nos couches et lingettes dès maintenant

Commandez dès maintenant notre kit d'essai et testez nos couches et lingettes peaux sensibles. Nous vous offrons les produits, vous ne prenez en charge que la livraison.

5. Soyez réaliste

Pour évoluer, votre tout-petit a besoin de défis, néanmoins ceux-ci doivent être à la hauteur de ses capacités et en fonction de son rythme de développement. ;)

Si vous proposez à votre enfant des tâches ou des situations trop difficiles, il pourrait se décourager. Allez-y petit à petit, surtout que devenir autonome demande une bonne dose de courage !

6. Optez pour le bon équipement

Avec le bon équipement, c’est déjà à moitié gagné ! Ainsi, pour les premiers repas où votre enfant mange seul, optez pour de la vaisselle incassable et des couverts pour enfants. Les vêtements sans boutons ou fermetures et les chaussures à scratch permettront à votre enfant d’apprendre à s’habiller en toute autonomie. Pour les activités manuelles, protégez votre table des éclats de peinture et autres feutres colorés. Votre enfant pourra ainsi s’en donner à cœur joie et laisser libre cours à ses talents d’artiste.

7. Faites participer votre tout-petit

Bien que certaines tâches doivent être réalisées par maman ou papa, votre tout-petit peut également être impliqué dans les activités de la maison dès son plus jeune âge. Il peut par exemple mettre la table, trier les chaussettes, aider en cuisine en transvasant les ingrédients de la recette. Sur la table à langer, vous pouvez également rendre votre petit aventurier acteur du changement de couche. Par exemple, en lui demandant de vous passer le paquet de lingettes ou le liniment. Pour les plus grands déjà actifs et qui aimeraient changer leur couche eux-mêmes, vous pouvez opter pour les couches-culottes ultra-douces LILLYDOO. Faciles à enfiler, comme une culotte, elles permettent un changement de couche rapide debout et sont parfaites pour les tout-petits en pleine acquisition de la propreté.

8. Encouragez le jeu libre

Plus votre tout-petit grandit, plus il s’occupe seul ou joue avec les autres enfants de son âge. En jouant de façon autonome, les petits sont aux commandes, ce qui leur permet de tester leurs talents, résoudre des petits problèmes de manière indépendante et de gérer les conflits sans l’intervention des adultes. Non seulement, c’est amusant, mais cela renforce également l’estime de soi. Laissez donc à votre petit aventurier l’occasion et l’espace pour jouer librement !

Même si les premiers mois avec un nourrisson sont si particuliers qu’ils nous rendent parfois nostalgiques ; il n’y a rien de plus passionnant que de voir son enfant grandir, s’épanouir et devenir autonome. Et puis, ne vous inquiétez pas, il reste encore un bon nombre d’années avec que votre petit bébé ne quitte le nid pour suivre son propre chemin. :)

Ces articles pourraient également vous plaire

Quotidien avec un enfant, 8 choses dont personne ne parle Artboard Copy 3 Created with Sketch.

Quotidien avec un enfant, 8 choses dont personne ne parle

La première année est derrière vous, votre petit aventurier passe lentement, mais sûrement du statut de nourrisson à ...

  • 6 min
La vie de bébé
7 rituels du coucher pour endormir bébé Artboard Copy 3 Created with Sketch.

7 rituels du coucher pour endormir bébé

Après une journée remplie d’aventures et de découvertes, votre tout-petit a besoin d’une bonne nuit de sommeil. De votre ...

  • 7 min
La vie de bébé
 Sport enfant : 5 idées d‘activités sportives Artboard Copy 3 Created with Sketch.

Sport enfant : 5 idées d‘activités sportives

Les activités sportives permettent aux tout-petits de se défouler et de s’épanouir, elles font également partie ...

  • 7 min
La vie de bébé