enfant malade ayant de la fièvre

La fièvre chez bébé

Que faire en cas de fièvre ? Comment gérer la température de bébé ?

Une faiblesse généralisée, de la fatigue et une température corporelle élevée sont des symptômes de fièvre que l’on connait tous. Celle-ci est particulièrement fréquente chez les tout-petits. Ainsi, il est normal que vous vous inquiétiez lorsque votre petit aventurier tombe malade. Mais la fièvre est une réaction de défense assez incroyable de l’organisme. Dans cet article, on vous explique entre autres, ce qu’est la fièvre, comment gérer la température de bébé et quand consulter votre médecin.

Qu’est-ce que la fièvre ?

La fièvre n’est pas une maladie, mais le symptôme d’une réaction de défense naturelle de l’organisme, qui lutte bien souvent contre une infection ou une inflammation. L’augmentation de la température corporelle ralentit ou empêche les agents pathogènes de se multiplier. C’est un mécanisme de défense naturel extrêmement efficace.

Ainsi, même si vous êtes naturellement soucieux(se) de voir votre petit aventurier fiévreux, il n’y a généralement pas lieu de s’alarmer. Après tout, cela témoigne de l’efficacité du système immunitaire de votre tout-petit. Par rapport, aux enfants plus âgés et aux adultes, les bébés ont plus souvent de la fièvre, car une simple infection inoffensive suffit à la provoquer, leur mécanisme de défense étant particulièrement en alerte.

Quand un bébé a-t-il de la fièvre ?

Une poussée de fièvre chez les tout-petits ne signifie pas toujours qu’ils sont souffrants. Pendant les chaudes journées d’été ou lorsque votre petit aventurier est particulièrement actif, il peut arriver que le thermomètre grimpe à plus de 38 degrés Celsius, même si votre tout-petit est en pleine forme. Les poussées dentaires peuvent également provoquer une petite fièvre.

Toutefois, si en plus d’être fébrile, votre enfant présente d’autres symptômes comme un écoulement nasal, des pieds et des mains froids, une faiblesse généralisée et une température corporelle supérieure à 38,5 degrés Celsius, il peut s’agir d’une infection. Souvent, il est possible de visu de constater l’augmentation de la température corporelle sur le visage de votre enfant. La peau de celui-ci est rouge et chaude au toucher, ses yeux sont vitreux ou semblent fatigués. De nombreux tout-petits sont grincheux et refusent de manger quand ils sont fiévreux. Si vous soupçonnez, à partir de ces symptômes, que votre bébé a de la fièvre, vous devez prendre sa température pour en être sûr.

Comment définir la fièvre chez un bébé ?

La température corporelle normale d’un bébé ou d’un tout-petit en bonne santé se situe entre 37 et 37,5 degrés Celsius. En règle générale, elle est plus élevée le soir que le matin, vous pouvez constater une légère augmentation d’un demi-degré. On parle d’une température élevée à partir 37,6 degrés Celsius, au-delà de 38 degrés, on considère qu’un enfant a de la fièvre. Si le thermomètre indique une température de plus de 39 degrés, il est préférable d’emmener votre tout-petit chez le médecin. Si la température corporelle excède les 41,5 degrés ou que votre nourrisson a moins de trois mois, la consultation chez un médecin s’impose.

Faites un pas de plus vers un avenir plus vert avec LILLYDOO green

Découvrez notre ligne de couches et lingettes douces pour la peau et la planète : plastique neutralisé et impact écologique réduit !

Comment prendre la température d’un enfant ?

Même si c’est un peu inconfortable pour vous ou que vous craignez de faire mal à votre petit aventurier fiévreux, vous obtiendrez un résultat plus précis en prenant la température de votre tout-petit par voie rectale (dans les fesses). Après vous êtes soigneusement lavé les mains, eu nettoyé le thermomètre avec du savon et de l’eau et l’avoir rincé ; insérez-le à une profondeur d'environ 2 à 2,5 centimètres dans l'anus. Vous pouvez enduire l’extrémité du thermomètre d’un peu de vaseline pour faciliter son insertion. Pour que votre enfant soit plus détendu, racontez-lui une histoire ou chantez-lui une comptine. Cela devrait détourner son attention pendant la manipulation. :)

De nombreux parents trouvent qu’il est plus facile de prendre la température lorsque leur tout-petit se tient sur ses genoux, au lieu d’être complètement allongé sur le ventre. Essayez ce qui convient le mieux à votre petit aventurier. Après chaque utilisation du thermomètre, nettoyez-le.

La prise de température par voie buccale est une bonne alternative si vous pouvez vous assurer que le thermomètre se trouve sous la langue et que la bouche est bien fermée. Elle est généralement conseillée pour les enfants de plus de cinq ans et devrait être majorée de 0,5 degré.

La température par voie axillaire (sous l’aisselle) est souvent déconseillée, car elle est imprécise. Néanmoins, elle peut vous donner une première impression.

Enfin, la prise de température par voie auriculaire permet une mesure précise de cette dernière. Cependant, le thermomètre auriculaire n’est pas conseillé pour les nourrissons, leur conduit auditif étant encore trop étroit pour y insérer l’appareil. Vous pouvez ainsi l’utiliser si votre tout-petit est âgé d’au moins deux ans. Il permet une mesure simple et rapide, mais son résultat peut être perturbé par la présence de cérumens.

Lors de l’utilisation d’un thermomètre, procédez aux règles d’hygiène avant et après chaque utilisation.

Que faire en cas de fièvre ?

Même s’il n’y a généralement pas de quoi s’inquiéter en cas de fièvre légère, il est préférable de surveiller de près l’état votre tout-petit. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre pédiatre ou les urgences, notamment si la température est fortement élevée. Cela peut être le signe d’une maladie grave. Si votre tout-petit a une fièvre légère ou modérée, qu’il la supporte bien et qu’il n’est pas en danger, vous pouvez améliorer le confort de votre tout-petit convalescent de la façon suivante :

Repos

Le repos et des heures de sommeil suffisantes sont essentiels au rétablissement de votre tout-petit. S’il a déjà fait ses premiers pas, il est préférable d’attendre qu’il n’ait plus de fièvre avant de repartir à l’aventure. Proposez-lui des activités calmes ou une petite promenade en poussette. Votre enfant ne devrait pas aller à la crèche tant qu’il n’a pas retrouvé une température corporelle normale pendant plus de 24 heures.

Manger et boire

En cas de fièvre, s’hydrater est important, ainsi veillez à ce que votre tout-petit boive suffisamment d’eau. Si vous continuez à allaiter, vous pouvez lui offrir la tétée plus souvent qu’à l’habitude. Les tout-petits fiévreux ont généralement moins d’appétit, l’astuce réside à offrir à votre petit gourmet de petits repas légers tout au long de la journée. Les soupes sont une très bonne idée, car non seulement elles sont nourrissantes, mais elles participent également à maintenir une bonne hydratation.

Faire tomber la fièvre

Comme la fièvre est une réaction normale et naturelle du corps luttant contre un agent pathogène, il n’est pas toujours utile de donner à votre enfant un médicament pour la faire tomber. C’est pourquoi, il est préférable d’en discuter préalablement avec votre pédiatre. Après avoir ausculté votre enfant, il sera en mesure de vous indiquer si un traitement est nécessaire. Vous pouvez également demander conseil à votre pharmacien. Si votre pédiatre ou votre pharmacien jugent qu’un traitement s’impose pour faire baisser la fièvre, vous aurez généralement le choix entre différentes formes : le sirop, les suppositoires ou les sachets. Alors que les suppositoires conviennent très bien aux bébés, car ils agissent rapidement, les sirops sont recommandés pour les tout-petits et les enfants plus âgés. Ils sont faciles à doser et ont l’avantage d’avoir un goût apprécié des palais des jeunes enfants.

Vous devez administrer à votre enfant uniquement des médicaments respectant sa posologie. Si vous êtes adepte des remèdes de grand-mère, cette astuce bien connue pourrait également vous êtes utile pour faire baisser la fièvre de votre tout-petit. Humidifiez un gant de toilette avec de l’eau tiède et posez-le sur son front. Cela devrait contribuer à son bien-être.

Adapter la température

Quelques gestes simples comme adapter la température corporelle de votre enfant peuvent participer à faire tomber la fièvre. Par exemple, mettez votre enfant au calme dans une pièce aérée à une température comprise en 18 et 20 degrés. Évitez ainsi les pièces surchauffées. Pareillement, adaptez sa tenue en ne le couvant que légèrement. Enlevez quelques épaisseurs de vêtements pour laisser la chaleur s’échapper et ainsi abaisser sa température. Bien sûr, ne le déshabillez pas complètement, votre tout-petit pourrait avoir trop froid.

Soin

Lorsque votre petit aventurier est malade, le meilleur des remèdes reste l’affection. Profitez de ce temps de calme pour lire des histoires, le couvrir de câlins. :)

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

et recevez du contenu et des conseils pensés spécialement pour votre vie de parent !

Quand la fièvre devient-elle dangereuse ?

Chez un nourrisson en bonne santé, une température élevée ou une fièvre modérée qui dure moins de deux jours est en théorie sans danger. Cependant, il est préférable de ne pas généraliser, car il faut toujours tenir compte de l’ensemble de la situation de votre bébé.

Il est nécessaire de consulter votre médecin ou pédiatre en urgence dans les cas suivants :

  • Votre nourrisson a moins de trois mois afin d’exclure toute cause plus grave qu’une infection bénigne.

  • Si l’état général de votre tout-petit se dégrade de manière significative après quelques heures d’épisode de fièvre, que votre enfant refuse de boire ou manger, qu’il vomit, semble léthargique ou apathique.

  • Votre tout-petit se plaint de maux de tête importants

  • La respiration de votre enfant devient difficile, elle est plus courte et plus rapide ou irrégulière.

En Europe, environ 2 à 5 % des enfants présentent des convulsions fébriles. Il s’agit de crises d’épilepsie en lien avec un épisode de fièvre. La plupart des convulsions fébriles surviennent entre l’âge de six mois et cinq ans. Il existe des signes annonciateurs comme une montée soudaine de la température corporelle. Le corps de votre enfant est secoué de spasmes incontrôlables et il peut perdre connaissance. Les crises durent généralement entre une et cinq minutes. Bien qu’elles puissent être spectaculaires, elles n’ont aucune conséquence sur le cerveau et ne mettent pas votre tout-petit en danger.

Si la crise dure moins de quinze minutes, il n’est pas nécessaire d’appeler le SAMU (15), néanmoins, votre enfant doit être ausculté par votre médecin ou pédiatre qui recherchera la cause de la fièvre et s’assurera qu’il s’agit d’une convulsion fébrile.

De temps en temps, votre vie de parent sera certainement accompagnée d’épisode de fièvre. La meilleure chose à faire est de suivre l’évolution de la situation de près tout en demandant l’avis de votre pédiatre ou médecin si besoin. Gardez à l’esprit que la fièvre est tout à fait naturelle et souvent inoffensive, bientôt elle ne sera plus qu'un lointain souvenir. ;)

Ces articles pourraient également vous plaire

Premières dents de bébé : à quel âge et comment le soulager ? Artboard Copy 3 Created with Sketch.

Premières dents de bébé : à quel âge et comment le soulager ?

L’arrivée des premières dents de bébé est un moment souvent très attendu… et un peu redouté ! Quand les petites ...

  • 8 min
La vie de bébé
Gestes de premiers secours pour bébé et enfant Artboard Copy 3 Created with Sketch.

Gestes de premiers secours pour bébé et enfant

Une chute sur l’aire de jeu, une piqûre d’insecte ou encore une brûlure sur une cuisinière chaude ? Bien que vous ...

  • 5 min
La vie de bébé
Trousse de secours de bébé : la liste des essentiels Artboard Copy 3 Created with Sketch.

Trousse de secours de bébé : la liste des essentiels

Avec une armoire à pharmacie bien garnie, vous disposez de tous les indispensables pour soigner les petits bobos du ...

  • 5 min
La vie de bébé