Maman et bébé qui se tiennent la main

Comment gérer l’angoisse des premières séparations avec bébé ?

Nounou, adaptation à la crèche, reprise du travail : nos astuces pour une séparation avec bébé sereine

Depuis sa naissance, vous couvez votre tout-petit et passez vos journées en tête à tête. Puis, vient le jour où vous allez le laisser pour la première fois. Reprise du travail, week-end en amoureux ou adaptation à la crèche, confier son bébé n’est pas toujours facile. D’ailleurs de nombreux parents appréhendent ce moment, notamment les jeunes mamans qui ressentent un lien physique si particulier avec leur nourrisson. Dans cet article, on vous explique pourquoi il est si difficile de confier son enfant, découvrez également nos astuces pour gérer les premières séparations.

Pourquoi appréhende-t-on la séparation ?

Si vous trouvez difficile de confier temporairement votre petit aventurier à une autre personne, qu’on vous rassure, c’est tout à fait normal. La difficulté d’accepter cette nouvelle situation résulte dans le besoin humain fondamental de se raccrocher à ce qui nous est familier. Ainsi, appréhender la séparation avec son enfant est quelque chose de naturelle, tout comme le fait d’avoir moins de difficulté à lâcher prise ; après tout, on est tous différents ! ;) De façon générale, se détacher petit à petit de son tout-petit constitue une étape importante de son développement. En effet, c’est un bon moyen pour un enfant d’apprendre à se considérer comme un être indépendant, de vivre de nouvelles expériences et de nouer des liens avec des personnes en dehors de ses parents.

Néanmoins, certains parents craignent que l’éloignement temporaire avec leur bébé n’entraîne également une distance émotionnelle. Ils redoutent que leur tout-petit ne se sente abandonné ou doutent qu’une autre personne puisse aussi bien s’occuper de leur enfant qu’eux. Cette appréhension peut parfois être accompagnée d’une crainte sous-jacente de perdre le contrôle : que se passera-t-il si la grand-mère, nounou ou baby-sitter ne respecte pas vos principes parentaux et que vous ne pouvez pas intervenir ? D’une autre façon, cette appréhension peut simplement venir du fait que votre bébé grandit et que bientôt il aura moins besoin de vous.

Bien souvent, on n’est pas vraiment conscients des raisons pour lesquelles la séparation est douloureuse. Ainsi, demandez-vous honnêtement ce qui vous pousse à vous accrocher à votre tout-petit. Une fois les causes identifiées, il sera plus facile de gérer votre appréhension.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

et recevez du contenu et des conseils pensés spécialement pour votre vie de parent !

Comment gérer l’angoisse de la séparation avec bébé ?

La première étape consiste à être conscient(e) et à accepter l’angoisse de la séparation. Ne vous sentez pas coupable si d’autres parents trouvent facile de confier leur enfant. Bien sûr, ça vaut dans les deux sens : vous n’êtes pas un mauvais père ou une mauvaise mère si de temps en temps vous aimez passer du temps sans ce dernier ! ;)

N’hésitez pas à échanger avec d’autres parents de votre entourage, ils ont certainement ressenti la même appréhension et pourront vous dire comment ils ont fait face à la situation et passé le cap de la séparation. Par ailleurs, essayez de considérer la personne à qui vous confiez votre bébé non pas comme votre substitut, mais comme une personne enrichissante avec qui votre tout-petit vivra de nouvelles aventures en dehors de son environnement habituel. D’ailleurs, pour vous aussi cela peut être bénéfique, car ce temps pour vous-même peut vous permettre de souffler et de vaquer à vos occupations. Enfin, sachez que le fait de lâcher prise ne signifie pas que vous n’êtes pas présent(e) pour votre enfant ou que vous l’abandonnez, alors halte à la culpabilité ! :)

Testez nos couches et lingettes dès maintenant

Commandez dès maintenant notre kit d'essai et testez nos couches et lingettes peaux sensibles. Nous vous offrons les produits, vous ne prenez en charge que la livraison.

Comment se préparer aux premières séparations ?

Les astuces suivantes vous permettront de passer le cap des premières séparations sereinement :

  • Procédez par étapes : personne ne s’attend à ce que, du jour au lendemain, vous vous sépariez de votre tout petit pendant toute une après-midi. Ce serait un processus trop brutal pour lui comme pour vous, vous devez l’un et l’autre apprendre à vous faire à l’idée que vous n’êtes pas toujours ensemble. Essayez d’abord de mettre en pratique une courte séparation en laissant par exemple votre petit aventurier à votre maman pendant une demi-heure pendant que vous vaquez à vos occupations dans la pièce voisine. La perspective de savoir votre tout-petit à proximité avec une autre personne vous aidera à lâcher prise. Puis, augmentez progressivement le temps que vous passez l’un sans l’autre. D’ailleurs, de nombreuses crèches adoptent cette méthode durant les journées d’adaptation, car elle aide non seulement les parents, mais également l’enfant à instaurer lentement une relation de confiance et à s’habituer à cette nouvelle situation.

  • Habituez-le à être avec d’autres personnes : plus votre enfant a l’habitude d’être entouré de personnes autres que ses parents, plus il sera accoutumé à passer du temps sans vous et à voir de nouveaux visages.

  • Respirez la confiance : les enfants ont des antennes ! Ils ont la particularité de ressentir les émotions de leur entourage. Ainsi, si vous craignez de laisser votre bébé seul avec une autre personne, il le sentira ; la séparation pourrait également être douloureuse pour lui, ce qui vous fera culpabiliser et rendra les au revoir encore plus difficile. Pour éviter ce cercle vicieux, essayez de rester positif(ve) face à cette nouvelle expérience. Transmettez votre joie et votre confiance à votre petit aventurier en le rassurant et en lui expliquant que vous serez de retour dans quelques heures.

  • Concentrez-vous sur le moment des retrouvailles : pour que la séparation soit plus facile pour vous et votre bébé, insistez sur le moment des retrouvailles au moment de votre départ. « Je viens te chercher dans deux heures » résonne plus positivement que « je suis absent(e) pendant deux heures ». :)

  • Accordez-vous du temps libre : même si c’est difficile au début, profitez de ces quelques heures seul(e) pour vous concentrer sur votre travail, vaquer à vos occupations ou apprécier votre tête-à-tête avec votre partenaire. Après ces quelques heures à profiter loin de l’autre, vos retrouvailles n’en seront que plus joyeuses !

Il vous faudra sûrement un certain temps pour vous habituer à passer du temps sans votre petit aventurier. Ce ne sera sûrement pas évident et ce processus pourra être marqué par quelques échecs, tant de votre côté de parent que du côté de votre bébé. Mais vous verrez, avec le temps, il appréciera de plus en plus nouer de nouveaux contacts dans un nouvel environnement et sa nouvelle autonomie. Les retrouvailles n’en seront que plus belles ! :)

Ces articles pourraient également vous plaire

Gestion du temps et charge mentale : 13 astuces pour parents Artboard Copy 3 Created with Sketch.

Gestion du temps et charge mentale : 13 astuces pour parents

S’occuper des enfants, prendre rendez-vous chez le dentiste, mettre en route les lessives, préparer le repas du soir. La ...

  • 9 min
La vie de bébé
15 conseils pour les parents en manque de sommeil Artboard Copy 3 Created with Sketch.

15 conseils pour les parents en manque de sommeil

Les bébés dorment environ seize heures par jour pendant les premiers mois et les nouveau-nés jusqu’à vingt heures. On ...

  • 8 min
La vie de bébé
Devenir parent, 10 choses dont personne ne parle Artboard Copy 3 Created with Sketch. Artboard Copy 4 Created with Sketch.

Devenir parent, 10 choses dont personne ne parle

Sans aucun doute, l’arrivée d’un bébé bouleverse, votre quotidien est désormais complètement chamboulé. Vous prenez ...

  • 9 min
La vie de bébé