• 11 min

Votre petit aventurier verra le jour dans quelques mois, et avec lui, la question de l’accouchement se précise. Pour le préparer au mieux, vous pouvez créer un projet de naissance. Ce dernier permet de poser sur papier vos questions au sujet du jour J et de noter vos souhaits concernant la mise au monde ainsi que l’accueil de votre bébé. 

S’il n’est pas obligatoire, le projet de naissance présente de nombreux avantages pour aborder ce moment si particulier en étant plus confiante. Dans cet article, vous en saurez plus sur son utilité et comment le rédiger. On vous a également concocté un exemple de projet de naissance au cas où vous sentez que vous avez besoin d’être guidée. 

Qu’est-ce qu’un projet de naissance et pourquoi en faire un ?  

Le projet de naissance (aussi appelé plan de naissance) est un document qui regroupe toutes vos préférences au sujet du travail, de l’accouchement, des soins de votre enfant et de l’allaitement. Vous pouvez y exprimer vos désirs et ce que vous souhaitez au contraire éviter. Le moindre détail peut être abordé : position dans laquelle vous souhaitez accoucher, péridurale, épisiotomie, musique d’ambiance, présence ou non de votre partenaire, peau à peau…  

Ce document de préparation à l’accouchement possède plusieurs intérêts pour la future maman : 

Préparer la naissance en étant mieux informée 

Avant de formuler un projet de naissance, il est nécessaire de se renseigner en détail sur l’accouchement. Cette phase de recherche permet aux femmes enceintes de mieux comprendre les options qui s’offrent à elles ainsi que les actes médicaux possibles et leurs conséquences. Être plus informée donne l’opportunité de mieux anticiper le jour J et d’être actrice de son accouchement en exprimant ses choix. Même s’il est important de garder en tête qu’un accouchement est toujours rempli d’imprévus pouvant modifier les plans d’origine. 

Se projeter avec son compagnon 

Le projet de naissance est avant tout un processus de réflexion sur le déroulement de l’accouchement et le post-partum. C’est donc l’occasion d’ouvrir le dialogue au sein du couple pour partager à deux vos appréhensions et vos désirs. En partageant ce travail avec votre partenaire, cela vous permettra à la fois de l’inclure dans la préparation de la naissance et d’échanger sur ce moment qui va bouleverser vos vies. :) Une fois arrivé la maternité, votre partenaire pourra d’autant mieux prendre le relai en vous permettant de rester dans votre bulle. 

Un support d’échange entre les futurs parents et l’équipe médicale 

La naissance de votre petit aventurier entraîne sûrement une multitude de questions, surtout s’il s’agit de votre premier enfant ! Le projet de naissance permet de les regrouper pour pouvoir en discuter ensuite avec une sage-femme, votre gynécologue ou tout autre professionnel de santé. Il permet aussi de confronter vos souhaits avec ce qui est vraiment réalisable. Le but étant de trouver le meilleur équilibre possible entre les deux pour un accouchement à votre image. 

À quel moment le commencer ? 

Il n’y a pas de règles, vous pouvez le commencer quand vous vous sentez prête et que vous avez réuni suffisamment d’éléments. Vous pouvez par exemple en parler dès l’entretien prénatal précoce avec votre sage-femme. Ce rendez-vous permet d’aborder librement toutes les questions que vous vous posez concernant le suivi de grossesse, l’accouchement et le post-partum. Ce sera l’occasion de récolter les premières informations nécessaires à la rédaction de votre projet de naissance ou de l’enrichir.  

Ce n’est pas un document obligatoire. Vous pouvez tout aussi bien transmettre les indications les plus importantes à l’oral, au moment de votre arrivée à la maternité. Si vous avez pu bénéficier d’un suivi personnalisé, comme c’est le cas en maison de naissance ou en plateau technique, votre sage-femme aura bien connaissance de vos choix. Vous pouvez donc également vous en remettre à elle pour le Jour J si vous le souhaitez, sans avoir à en faire un. 

Comment rédiger un projet de naissance ?  

Pour le préparer, n’hésitez pas demander conseil auprès de votre sage-femme, de votre doula ou des mamans de votre entourage. Renseignez-vous également sur la maternité où vous souhaitez accoucher. En fonction de sa politique et de ses équipements, vous saurez d’emblée ce qu’il est possible ou non de demander.  

Au niveau de la forme, il est conseillé de transmettre un document relativement court (1 à 2 pages maximum). Il doit être clair et facile à lire pour que les sages-femmes, infirmières/infirmiers ou tout autre membre du corps médical puisse accéder rapidement aux informations essentielles.  

Avant de lister vos souhaits, vous pouvez écrire un court paragraphe en expliquant la ou les raisons qui vous amènent à réaliser un projet de naissance. Cela permettra à l’équipe de mieux vous connaître et de comprendre vos antécédents (accouchement difficile, craintes…) 

Vous pouvez ensuite rédiger votre projet de naissance sous forme de checklist en développant un peu plus les points qui vous semblent nécessaires : 

  • Je souhaite que mon partenaire soit présent(e) à chaque étape de l’accouchement. 

  • Je souhaite que l’on m’informe de chaque intervention avant qu’elle ne soit effectuée. 

  • Je désire, si cela est possible, pouvoir toucher la tête de mon bébé pour mieux percevoir sa progression. 

  • Je ne souhaite pas allaiter, mais j’aimerais pouvoir faire la tétée d’accueil. 

Un exemple de projet de naissance  

Il existe de nombreux modèles sur internet dont vous pouvez vous inspirer. Cependant, évitez de les reproduire à l’identique : votre accouchement est unique et particulièrement intime, il est donc important qu’il soit le reflet de votre personnalité :).  

Voici une idée de trame avec des exemples de sujets à aborder. Vous pouvez sélectionner les plus importants et compléter cette liste selon vos besoins : 

Le travail  

  • Souhaitez-vous qu’une personne de votre entourage soit à vos côtés durant le travail et en salle d’accouchement ? (Partenaire, parent, ami(e)) 

  • Avez-vous des préférences concernant l’ambiance ? Musique, lumière tamisée, etc. 

  • Préférez-vous avoir un monitoring en continu ou par intermittence afin de pouvoir vous déplacer ?  

  • Acceptez-vous que le travail soit accéléré si cela est nécessaire (rupture de la poche des eaux, injection d’ocytocine, etc.) ?  

  • Quelles méthodes préférez-vous pour pouvoir mieux gérer la douleur (massages, acupuncture, utilisation d’un ballon, possibilité de marcher, de prendre une douche ou un bain, etc.) ? 

  • Acceptez-vous la péridurale ? Certaines maternités donnent la possibilité de faire une péridurale ambulatoire, plus faiblement dosée, qui permet à la maman de rester mobile. 

  • Avez-vous des indications concernant le toucher vaginal et sa fréquence ?  

L’accouchement  

  • Dans quelle position souhaitez-vous accoucher ?  

  • Acceptez-vous qu’une épisiotomie soit pratiquée si nécessaire ou préférez-vous l’éviter malgré une possible déchirure du périnée ?  

  • Acceptez-vous la présence d’étudiants si l’hôpital en accueille ?  

  • Avez-vous des demandes particulières concernant la délivrance du placenta ? Souhaitez-vous le voir ?  

L’accueil du nouveau-né 

  • À quel moment préférez-vous que le clampage du cordon soit effectué (après 1 minute, à l’arrêt des battements) ? 

  • Votre partenaire souhaite-t-il/elle couper le cordon ?   

  • Souhaitez-vous un contact peau à peau avec votre bébé immédiatement après l’accouchement ? Durant combien de temps ?  

  • Souhaitez-vous faire part de certaines indications concernant les soins de votre bébé ?  

  • Quelles sont vos préférences concernant le premier bain ?  

  • Voulez-vous allaiter votre bébé, opter pour un allaitement mixte ou le nourrir au biberon ?  

Peut-on faire un projet de naissance pour une césarienne ?  

Le projet de naissance ne s’adresse pas qu’aux mamans souhaitant un accouchement physiologique. Il concerne toutes les femmes enceintes, quel que soit le type de naissance envisagé, même en cas de césarienne programmée.   

Les mamans qui souhaitent accoucher par voie basse peuvent également ajouter une partie concernant la césarienne dans leur projet de naissance au cas où celle-ci s’avère indispensable au cours de l’accouchement. 

Voici quelques exemples et précisions à ajouter dans un projet de naissance avec césarienne :  

  • Voulez-vous que votre partenaire ou une personne de votre entourage soit présent au bloc opératoire si l’hôpital le permet ?

  • Souhaitez-vous que le champ opératoire soit baissé au moment où votre bébé sort pour le voir naître ?  

  • Voulez-vous que votre bébé soit installé en peau à peau immédiatement après sa sortie ? 

  • Dans le cas où cela n’est pas possible pour vous, souhaitez-vous qu’il soit remis à votre compagnon ou compagne pour un peau à peau ? 

  • Souhaitez-vous que votre bébé soit mis au sein dès sa sortie pour l’allaiter si les circonstances le permettent ?   

Quand faut-il donner le projet de naissance ? 

S’il n’y a pas de date limite, il est conseillé de le remettre plutôt en fin de grossesse. Cela permet de bien mûrir votre réflexion. Veillez à laisser un peu de temps une fois le projet remis pour pouvoir en rediscuter avec l’équipe médicale avant l’accouchement. Une fois terminé, vous pouvez l’adresser à votre sage-femme ou à votre médecin pour qu’il soit ajouté à votre dossier médical. 

Imprimez plusieurs exemplaires pour pouvoir en donner une fois sur place aux membres de l’équipe médicale. Donnez également un exemplaire à votre accompagnant. 

Quoi qu’il arrive, ne vous inquiétez pas, cet écrit peut être modifié à tout moment, y compris durant le travail si vous en ressentez le besoin.   

Mes souhaits concernant l’accouchement seront-t-ils respectés ?  

Le projet de naissance n’a pas de valeur juridique, il s’agit plutôt d’un contrat de confiance entre vous et le corps médical. Une fois votre projet remis, certaines de vos demandes peuvent être remises en question pour les raisons suivantes :   

  • Si l’hôpital ou la structure où vous souhaitez accoucher ne possède pas les équipements nécessaires. 

  • Si vos demandes comportent des risques pour votre santé ou celle de votre bébé. 

  • En fonction des urgences et imprévus qui peuvent avoir lieu le jour de l’accouchement.  

Le projet de naissance n’est donc pas la garantie d’un accouchement parfait, mais il est précieux pour pouvoir le préparer au mieux. On espère que ces conseils vous auront été utiles pour pouvoir aborder ce moment si magique qu’est la naissance de manière plus confiante. Bonne arrivée à votre petit aventurier ! 

Ces articles pourraient également vous plaire

7 conseils pour une chambre de bébé écolo Artboard Copy 3 Created with Sketch. Artboard Copy 2 Created with Sketch.

7 conseils pour une chambre de bébé écolo

Nous passons environ 90 % de notre temps à l’intérieur ! Ainsi, concevoir un cocon douillet et sain où l’on se sent bien ...

  • 10 min
La vie de bébé
5 astuces contre les vergetures de grossesse Artboard Copy 2 Created with Sketch.

5 astuces contre les vergetures de grossesse

Pendant la grossesse, votre corps donne le meilleur de lui-même. Sentir votre bébé grandir en vous et observer votre ...

  • 4 min
Grossesse
L'organisation de la table à langer Artboard Copy 2 Created with Sketch.

L'organisation de la table à langer

Au plus tard dans les dernières semaines de grossesse, il apparait chez de nombreuses femmes enceintes : l’instinct de ...

  • 7 min
Grossesse