jeune enfant en train d’exercer sa motricité avec un jeu

La motricité chez l’enfant : jeux et activités pour la renforcer

Nos 6 idées d’activités pour exercer la motricité globale et la motricité fine des tout-petits

  • 9 min

De zéro à cinq ans, la motricité chez l’enfant est tout bonnement incroyable ! Des premiers sourires, aux premiers pas en passant par les premiers mots… Nos petits ne cessent de nous surprendre. Et c’est souvent avec une grande émotion que nous parents, constatons leurs premiers exploits. D’ailleurs, il existe plusieurs moyens de développer leur motricité fine et globale. Le jeu en fait partie. Dans cet article, on vous explique en détail ce qu'est la motricité et comment la stimuler. Retrouvez également nos 6 idées d’activités pour que votre petit aventurier puisse apprendre tout en s’amusant !

Qu’est-ce que la motricité ?

Le terme motricité désigne l’ensemble des fonctions nerveuses permettant la contraction et la coordination des muscles, ainsi que le mouvement. Même si votre enfant commence à développer ses capacités motrices in-utéro, les capacités fondamentales de coordination et d’équilibre s’acquièrent au cours des premières années de vie. Elles sont généralement complètement développées vers l’âge de sept ans. Ainsi, les premières années sont cruciales pour votre tout-petit dans son acquisition de la motricité, car c’est durant cette période que son cerveau et ses fonctions nerveuses arrivent à maturité. Avec de la pratique, la motricité progresse à pas de géant.

On distingue la motricité globale et la motricité fine. Les bébés et les jeunes enfants commencent par développer leurs capacités motrices globales soient l’ensemble des gestes moteurs qui assurent l’aisance générale du corps. Les conditions préalables aux différentes acquisitions motrices globales sont un groupe musculaire et un tronc solides, la capacité à percevoir son corps ainsi que le sens de l’équilibre. À chaque âge, votre tout-petit développe et affine sa motricité globale notamment en rampant, en marchant, en courant, en grimpant, mais aussi en se tenant en équilibre. Plus votre enfant pratique ces activités, plus ses mouvements deviennent fluides au fil du temps.

La motricité fine comprend tous les mouvements plus précis des mains et des pieds, des doigts ainsi que des orteils, mais également la coordination œil-main. Outre une motricité globale suffisamment développée, une bonne perception visuelle est également une des conditions préalables au développement des capacités motrices fines. Votre tout-petit les acquière en faisant par exemple de la pâte à modeler, en peignant les cheveux de sa poupée, en jouant avec des briques de construction ou en collant des gommettes.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

et recevez du contenu et des conseils pensés spécialement pour votre vie de parent !

Comment stimuler la motricité de son enfant ?

Dès son plus jeune âge, le développement moteur de votre enfant progresse chaque jour un peu plus. Il est surtout stimulé par ses sens de base, c’est-à-dire la vue, l’ouïe, le goût, le toucher et l’odorat. Vous pouvez les encourager par des contacts corporels comme un massage, mais également des stimuli de préhension, acoustiques ou visuels.

Les petits développent naturellement leurs capacités motrices à leur propre rythme. Néanmoins, vous pouvez encourager votre enfant à s’exercer pour qu’ils appréhendent mieux ses nouvelles capacités. Par exemple, l’activité sportive est idéale pour le développement de la motricité globale tout en éveillant le plaisir de bouger et en contribuant à rendre votre enfant plus autonome. L’apprentissage par le jeu est également un bon moyen pour votre enfant de se développer sur le plan psychomoteur tout en satisfaisant sa curiosité de façon ludique. On a rassemblé nos meilleures idées de jeux et d’activités qui contribuent à développer la motricité.

5 idées d’activités pour renforcer la motricité d’un enfant de 18 mois et plus

1. Atelier jeu de transvasement

S’il y a bien une activité qui allie le côté ludique et pédagogique, ce sont les jeux de transvasement. Très économique et totalement déclinable, cette activité se pratique à partir de dix mois et jusqu’à environ quatre ans. D’ailleurs, à mesure que votre petit aventurier gagne en autonomie et en motricité, vous pouvez augmenter le niveau de difficulté en adaptant les objets à transvaser (jouer sur la taille) ou les contenants.

Pour les plus grands, munissez-vous de deux contenants du type bol ou boîte en plastique. Préparez des bouchons de bouteilles que vous aurez placés dans l’un des bols, puis montrez à votre enfant comment transvaser l’objet en question vers l’autre bol. Par effet de mimétisme, il va reproduire le geste à l’aide de ses mains ou d’un objet comme une louche si vous voulez augmenter la difficulté.

S’il est plus à l’aise avec sa dextérité, voici une autre idée de jeu de transvasement :

  1. Préparez une boîte d’œufs vide dont vous aurez découpé la partie haute.

  2. Préparez 12 grosses noix (ou tout autre objet qui puisse rentrer dans la boîte : balles, cubes en bois, marrons, etc.) que vous aurez au préalable placées dans un bol.

  3. Montrez à bébé comment ranger les noix dans chacun des 12 compartiments de la boîte à œufs, puis, remettez-les dans le bol.

Son objectif est de pouvoir rentrer chacune des noix dans le bon compartiment, puis de les remettre dans le bol d’origine. Cela demande de la concentration, mais aussi une bonne maîtrise du geste.

2. Panneau d’activités à fabriquer

Vous avez l’âme d’un bricoleur ? Alors, vous allez adorer confectionner de vos propres mains le panneau mural d’activités ! Une fois terminé, ce support de motricité se révèle être un outil d’exploration formidable pour votre enfant, qui pourra alors, toucher, manipuler et éveiller ses sens en toute sécurité.

Le principe est simple, sur une planche en bois, il suffit de fixer plusieurs petits objets du quotidien qui vont servir de support de découverte. Vous pouvez mettre des cadenas, des lacets, du velcro, un clavier, une sonnette, une calculatrice, une boucle de ceinture, une chaîne, un petit miroir, etc. Vous modulez votre planche comme bon vous semble !

Pour fabriquer votre panneau d’activités ou « busy board », vous aurez besoin de :

  • un panneau en bois

  • une visseuse

  • une perceuse

  • du papier à poncer ou une ponceuse

  • une sélection d’accessoires du quotidien que vous trouverez au fond de vos tiroirs ou que vous pouvez acheter en magasin de bricolage

Notre astuce : veillez à sélectionner en amont de la fabrication les éléments que vous souhaitez disposer sur votre planche. Placez-les avant de les fixer pour voir si la disposition est intuitive.

Testez nos couches et lingettes dès maintenant

Commandez dès maintenant notre kit d'essai et testez nos couches et lingettes peaux sensibles. Nous vous offrons les produits, vous ne prenez en charge que la livraison.

3. Session habillage

Et si vous appreniez à votre enfant à s’habiller ? Les habiletés requises pour mettre et retirer un vêtement sont progressives, mais autour de dix-huit mois, les enfants sont généralement capables d’effectuer des gestes basiques comme mettre un chapeau, déboutonner un vêtement à l’avant, descendre un pantalon, etc. Tous ces gestes favorisent la motricité fine et globale, car ils nécessitent de l’agilité, de la force et de la précision.

Soyez inventif, et profitez de cette activité pour sortir les plus beaux déguisements de votre petit artiste ou des vêtements rigolos et/ou colorés. En tant que parent, n’hésitez pas non plus à vous déguiser. Votre enfant sera très content à l’idée de vous voir paré de votre plus belle tenue de princesse ou de dinosaure.

Enfin, cet exercice lui apprendra à gagner en autonomie. Montrez-lui les gestes comme mettre un chapeau, une paire de lunettes ou un tee-shirt (aidez-le si besoin). Finalement, il sera très fier de s’être habillé comme un grand, même si le résultat est peut-être encore bancal (mais ça, on s’en fiche ;)).

4. Circuit de course avec un porteur

S’il y a bien un jeu qui s’adapte parfaitement à l’évolution motrice d’un enfant, c’est le porteur ou la draisienne pour les plus grands. Les gestes comme s'asseoir à califourchon et avancer avec ses pieds posés au sol invitent aux déplacements et à l’exploration. À dos de leur avion, camion, voiture, cheval, abeille, etc., ils peuvent avancer, reculer, ralentir, accélérer, mais aussi pousser ou encore tirer. Cet outil de marche invite donc les enfants à explorer de multiples possibilités qui, de fait, encouragent la motricité globale.

Certains bolides sont équipés de petits coffres. Invitez alors votre tout-petit à mettre son compagnon préféré dedans ou quelques-uns de ses jouets. Et pour rendre la session de jeu encore plus ludique, vous pouvez même créer un parcours de motricité sur-mesure durant lequel votre enfant devra contourner des obstacles, freiner, ramasser une peluche, etc.

En bref, amusez-vous autant que lui !

5. Activité collier

Cette activité ludique est idéale pour parfaire la motricité fine de votre petit aventurier, d’autant plus qu’elle peut être réalisée avec trois fois rien. Avec une longue ficelle et différents objets qui se prêtent à l’enfilage, votre tout petit peut concevoir un vrai bijou tout en exerçant sa coordination œil-main. En plus d’une longue ficelle, vous pouvez proposer à votre enfant de grosses perles en bois, des pâtes de différentes tailles, des bobines de fil vides, votre imagination n’a pas de limite. Après avoir noué une des extrémités de la ficelle, votre petit artiste peut prendre part à l’activité. Bien sûr, toujours sous votre œil avisé, veillez à ce qu’il ne mette pas les objets à sa bouche, il pourrait les avaler.

6. Atelier pâte à modeler

Vers un an et demi, les enfants adorent toucher, manipuler et sentir les différentes textures. Pour leur permettre d’exercer leur motricité, ouvrez vos placards et sortez l’indétrônable pâte à modeler, celle-ci s’avère être l’activité idéale pour que bébé puisse malaxer, modeler et façonner tout en s’amusant. On vous en dit plus dans notre article « 5 activités et jeux pour enfant quand il pleut ».

Vous voyez, la motricité chez l’enfant est un processus naturel qui s’acquiert, mais aussi qui se développe. Pour ça, rien de mieux que d’encourager votre petit au travers du jeu. Misez sur des activités faciles à réaliser et économiques. Parfois, rien ne sert d’investir dans des jeux du commerce, ce qui traîne au fond de votre placard suffit amplement. Et souvenez-vous, en plus d’être pédagogiques, ces temps de jeu partagés sont des moments de qualité que vous apprécierez passer avec votre enfant, alors profitez-en !

Ces articles pourraient également vous plaire

8 astuces pour favoriser l’autonomie chez l’enfant Artboard Copy 3 Created with Sketch.

8 astuces pour favoriser l’autonomie chez l’enfant

En passant du statut de nourrisson à celui de tout-petit, votre petit aventurier ne grandit pas seulement physiquement, ...

  • 7 min
La vie de bébé
Le développement du langage chez bébé : étapes et conseils Artboard Copy 3 Created with Sketch.

Le développement du langage chez bébé : étapes et conseils

Votre tout-petit observe, gazouille, babille… Il ne sait pas encore parler, mais s’entraîne déjà activement. Le ...

  • 8 min
La vie de bébé
L’usage des écrans chez les enfants Artboard Copy 3 Created with Sketch.

L’usage des écrans chez les enfants

Depuis quelques années, les écrans ont pris une place importante dans notre quotidien. Le temps passé devant la ...

  • 5 min
La vie de bébé